PARTAGER

Selon une étude publiée par l’Organisation mondiale de la santé et de l’Imperial College London, le nombre d’enfants et d’adolescents touchés par le fléau de l’obésité a été multiplié par dix au cours des 40 dernières années et le phénomène s’accélère dans les pays à faibles et moyens revenus. En 2016, 124 millions d’enfants et de jeunes de 5 à 19 ans étaient considérés comme obèses alors qu’en 1975, ils n’étaient que 11 millions. L’étude menée par l’Organisa­tion mondiale de la santé précise que le phénomène reste stable depuis quelques années dans les pays riches, mais augmente dans les pays à faibles revenus. En Afrique du Sud, en Egypte ou au Mexique par exemple, la proportion de filles obèses est montée à plus de 20% en 40 ans. Dans des pays d’Asie de l’Est, d’Amérique latine et dans les Caraïbes, des enfants jusque-là en sous poids sont devenus rapidement obèses.
Les raisons de cette hausse : la malbouffe. Selon les chercheurs de l’Oms, très peu de pays disposent de programmes d’accès à des aliments sains tels que les céréales complètes et les fruits et légumes. Pour renverser la tendance, les auteurs de l’étude préconisent de faire des efforts pour améliorer la nutrition aussi bien à la maison qu’à l’école, et éviter ainsi que les enfants en surpoids ne développent un diabète ou une maladie cardiovasculaire une fois devenus adultes.

Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here