PARTAGER

La plateforme bilingue d’informations et de nouvelles en ligne spécialisée sur l’Afri­que, All Africa, a lancé hier un site bilingue dédié aux maladies non transmissibles. L’ob­jectif, selon ce groupe, est d’appuyer les pouvoirs publics dans la lutte contre les maladies non transmissibles, étant donné que seuls ils ne pourront pas y arriver.

All Africa s’engage dans la lutte contre les maladies non transmissibles. Cette plateforme bilingue d’informations et de nouvelles en ligne spécialisée sur l’Afrique a lancé «ce vendredi 20 octobre 2017 à Montevideo, Uruguay, un site bilingue dédié aux Maladies non transmissibles (Mnt) en marge de la conférence mondiale de l’Organi­sation mondiale de la santé sur les Mnt». Dans un communiqué, All Africa souligne que les Mtn «représentent une des plus grandes menaces de la santé publique à travers le monde avec plus de 70% de tous les décès attribués aux cancers, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, l’obésité, entre autres». S’agissant du continent africain, les Mnt sont causées par «une mauvaise alimentation (riche en graisse animale, sel ou sucre), la consommation d’alcool et de tabac, la sédentarité et la pollution représentant plus de 60% de l’ensemble des décès». Et ces maladies «touchent l’ensemble des segments de la population, jeunes, adultes, vieux, riches et pauvres». Selon les auteurs de ce document, pour atteindre les Objectifs de développement durable, «il va sans dire que les Mnt doivent être combattues et vaincues, surtout en Afrique, étant donné la large population jeune dont dispose le continent». Estimant que «les pouvoirs publics seuls ne pourront pas dominer les Mnt», All Africa soutient qu’il est «par conséquent urgent que le secteur privé, y compris les médias, prennent part à ce combat pour sauver des millions de vie». «C’est ainsi que All Africa s’engage en lançant la plateforme Mnt, en anglais et en français, afin d’aider le public et les autorités à mieux connaître le fléau qui est déjà là», a-t-on fait savoir.
A ce propos, Amadou Mahtar Ba, président exécutif du groupe All Africa, a déclaré que «l’information c’est le pouvoir et cela est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de combattre les maladies». «C’est la raison pour laquelle le groupe All Africa s’engage aujourd’hui à mobiliser ses ressources pour participer au combat contre les Mnt qui passe par relever le défi de l’information et de la communication. Nous invitons l’Oms, les autorités sanitaires du continent, la société civile et le secteur privé à se joindre à nous pour gagner la bataille de l’information sur les Mnt en vue d’une prévention efficace», a-t-il dit.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here