PARTAGER

Les élections de représentativité syndicale sont prévues le 25 avril prochain. Ces joutes électorales mobilisent les secrétaires généraux des différents syndicats qui sillonnent le pays. A Diourbel où il était ce samedi, Saourou Sène, le secrétaire général du Saemss, a appelé les différents secrétaires généraux des départements à gagner  dans leur circonscription. Saourou Sène, qui reconnaît que son syndicat n’a pas beaucoup de moyens, contrairement aux autres, qui ont un budget de 300 millions, pense que sa structure va triompher le jour du scrutin.
Interpellé sur la levée des mots de grève sans satisfaction des revendications, Saourou Sène de déplorer le non-respect du gouvernement des accords signés. «C’est la catastrophe du système éducatif sénégalais, c’est le manque de respect de l’autorité de répondre à sa propre signature. Nous demandons à l’Etat du Sénégal de nous respecter mais nous demandons au gouvernement du Sénégal de se respecter. Ne serait-ce que pour sa crédibilité mais de respecter sa propre signature», dit le patron du Saemss. Il a regretté que les rencontres de mardi initiées par le ministère ne servent pas à grand-chose.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here