PARTAGER

Les secrétaires généraux des sections Ps de Saldé, Cas-cas, Gamadji Sarré, Thillé Boubacar ont réaffirmé leur ancrage dans la mouvance présidentielle. Dans un communiqué, Ibrahima Kane, Demba Diallo et Oumar Moussa Sow ont fait comprendre qu’il n’y a pas de raison justifiant qu’ils rompent «les amarres avec le Président Macky Sall». Dans leur document, ces Socialistes de Podor expliquent : «Nous sommes des Républicains et nous avions pris l’engagement devant les Sénégalais de faire gagner le candidat Macky Sall et de gouverner ensemble dans le cadre de la grande coalition Benno bokk yaakaar. Pourquoi devrions-nous quitter ladite coalition alors que le Président a respecté toutes ses promesses vis-à-vis de notre parti et de son leader dont il continue de bénéficier des précieux et éclairés conseils pour la bonne marche de notre pays ?». A cela, ces camarades de Ous­mane Tanor Dieng de Podor ajoutent les «apports significatifs des ministres socialistes de l’actuel gouvernement dans le bilan positif du président de la République dans tous les domaines, particulièrement dans celui de l’éducation et de l’élevage».
Outre cette question, dans leur communiqué, ils ont aussi abordé «les querelles de leadership au sein du Ps». Ces militants socialistes ont affirmé, allusion à la guerre avec Khalifa Sall, qu’ils ne «reconnaissent que celui de Ousmane Tanor Dieng». Sou­cieux de l’avenir de leur parti, ils ont invité «les Socialistes de souche à regagner les rangs pour rendre le parti plus fort dans la perspective de la reconquête du pouvoir».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here