PARTAGER

Depuis mars, ça ne marche plus pour les artistes. Ils ne rattraperont pas de sitôt le temps et l’argent perdus. Musiciens, comédiens, peintres et autres sont condamnés à se confiner encore pour on ne sait combien de temps. Il est clair que les fêtes de fin d’année sont un vecteur de propagation de la pandémie. Mais ce n’est pas plus risqué que les lieux de culte, les marchés, les écoles, les transports publics, les cérémonies de baptême et de mariage. Sauvez ces arts déjà tristes !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here