PARTAGER

Une longue file se dresse devant la porte d’entrée de la salle du Grand Théâtre. La police procède à des fouilles minutieuses des participants du Conseil national du Réseau des enseignants de l’Alliance pour la République (Apr). A l’intérieur, l’attente a été longue. Las d’attendre le chef de l’Etat, certains n’ont pas hésité à se balader dans la salle ou dans les couloirs pour se dégourdir les pieds. Annoncé à 9h, c’est à 14h que le préposé au micro central porte à la connaissance du public que Macky Sall est représenté par son Premier ministre. Au-delà de cette attente, les participants ont vécu un autre enfer. Il fallait montrer ses biceps pour se restaurer. Comme des écoliers, les enseignants se sont livrés à une scène qui n’honore pas leur rang. Au lieu de suivre le rang pour être servi, certains se sont rués sur les serveurs, créant ainsi un désordre total. A l’arrivée du président de la Répu­blique dans la soirée, des participants sont retournés en salle le ventre creux. «Ventre creux n’a point d’oreille», dit l’adage. Espérons que le message du chef de l’Etat a été entendu !
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here