PARTAGER
Serigne Mbaye Thiam.

Le ministre : «Le gouvernement ne peut pas dépasser 10%» – Suez prend service le 1er janvier

Le ministre de l’Eau et de l’assainissement a informé hier que «le gouvernement ne peut pas dépasser 10% et la revendication des travailleurs de la Sde n’est pas une obligation». Serigne Mbaye Thiam répondait aux députés qui l’avaient interpellé sur la revendication des travailleurs qui réclament une augmentation de 15% des parts de l’Etat à la suite du nouveau contrat d’affermage accordé à Suez. M. Thiam a annoncé que la nouvelle société en charge de l’eau va prendre service le 1er janvier 2020.

«Le gouvernement du Sénégal ne peut pas dépasser les 10%. On les écoute, mais il faut leur dire la vérité. Leur revendication n’est pas une obligation. La grève c’est pour des revendications professionnelles.» Telle a été hier la réponse de Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Eau et de l’assainissement, aux interpellations des députés. Lesquels ont plaidé pour que le problème des travailleurs de la Sde soit réglé. Ce, lors du vote du budget dudit ministère qui est arrêté à 113 milliards 329 millions 743 mille 144 francs Cfa.
En effet, les travailleurs de la Sde réclament une augmentation de 15% des parts de l’Etat à la suite du nouveau contrat d’affermage accordé à Suez. N’ayant pas obtenu gain de cause, ils ont entamé hier une grève de 72 heures. M. Thiam de rappeler ainsi que lorsque les travailleurs avaient à l’époque manifesté une préoccupation d’avoir 15%, un compte rendu de réunion a été signé. Lequel indiquait que le gouvernement examinera la possibilité sur la part du capital une fois que l’opérateur sera choisi. «Et il y avait une deuxième revendication qui était la présence au Conseil d’administration de la nouvelle société qui sera installée», affirme-t-il. Avant d’ajouter : «On a fait des concertations et le gouvernement a décidé de porter la part des travailleurs de 5 à 10%. Il tient compte de tous ses fils.» Le ministre de poursuivre : «Mais comme les travailleurs de la Sde avaient déjà 5%, on leur rajoute 1% sur les 5% supplémentaires et les 4% sont partagés entre les travailleurs de l’Onas et ceux de la Sones. Mais eux pensent qu’ils doivent aller au-delà de ça. Ce qui n’est pas compréhensible.»
L’ex ministre de l’Education a soutenu d’emblée que le gouvernement a fait des pas, mais les travailleurs restent sur leur position. Il annonce tout de même qu’ils sont ouverts au dialogue et attendent la proposition des travailleurs.
Les parlementaires ont en outre émis des préoccupations en ce qui concerne le nouveau gestionnaire de l’eau au Sénégal.
«Le gouvernement a fait le forcing pour donner l’affaire à Suez. J’attends que vous nous disiez ce que ça rapportera au Peuple sénégalais, à l’Etat, au privé sénégalais et au personnel de Suez», a cogné Mamadou Lamine Diallo, leader de Tekki. A Abdoul Aziz Diop de renchérir : «Suez et Sde, c’est une question de sécurité nationale. Tout le monde sait que le prix que la Sde avait proposé est beaucoup plus bas que celui de Suez. D’ailleurs, cette offre a été validée à l’étape technique.» Le député de Suquali sopi de s’interroger : «Est-ce qu’aujourd’hui on ne se retrouve pas dans une situation de conflit d’intérêts avec Suez qui va remplacer la Sde et sa filière qui gère Keur Momar Sarr ? Est-ce que le Sénégal ne pourrait pas gérer son eau comme il a fait avec l’électricité au lieu de la confier à une société étrangère qui ne va que nous créer des problèmes ?»

Suez prend service le 1er janvier 2020
Leur répondant, Serigne Mbaye Thiam a déclaré : «Pour Suez et Sde, il y a des gens qui parlent de forcing. Je veux juste vous dire que quand on a décidé de choisir quelqu’un d’autre pour gérer l’eau, on a lancé un appel d’offres. Et il y avait 3 candidats et Suez a gagné.» Il ajoute que la Sde est allée à la Cours suprême qui a dit que Suez va continuer la procédure. «Nous, on n’a pas lu le dossier et tous ceux qui parlent encore moins, donc on doit s’abstenir», précise-t-il.
Il informe par ailleurs que le contrat de transition avec la Sde expire le 31 décembre 2019. Le plan de transition est en cours, le plan de clôture du contrat avec la Sde est aussi en cours. La société d’exploitation qui aura comme partenaire Suez, qui aura un nom différent de Suez, va prendre service le 1er janvier 2020. Mais aussi que la part nationale sera portée de 55% dans la nouvelle société d’exploitation de droit sénégalais au lieu de 43% dans la situation actuelle. L’actionnariat est ainsi reparti : 25% pour l’Etat, 20% pour le privé national, 10% pour les travailleurs et 45% pour Suez.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here