PARTAGER

L’arrestation de l’administrateur d’un site internet pornographique ainsi que la fermeture dudit site continuent de soulever des commentaires. Après les internautes, c’est au tour de l’Association des éditeurs et professionnels de la presse en ligne (Appel) de se démarquer «foncièrement de telles pratiques qui déshonorent la presse en ligne». Mieux, l’Appel se «réjouit de l’arrestation de ces individus malintentionnés, dépourvus d’éthique et qui pour le gain facile, sont prêts à tout». Dans un communiqué signé par Ibrahima Lissa Faye, l’Appel «s’offusque de la corrélation faite entre ce site pornographique et la presse en ligne». Et rappelle par la même occasion qu’elle «n’a rien à voir avec cette orientation parce qu’elle est l’association entre médias et technologie. Or, le journalisme est un métier noble, avec des techniques claires et mondialement reconnues».
Dans cette optique, l’association rappelle qu’en interne, certains membres de l’association avaient voulu trainer en justice 3 sites évoluant dans le même secteur d’activité. Mais devant le refus de certains, ces poursuites sont restées à l’étape de projet. Toutefois, Appel affirme que «c’est à l’Etat de prendre ses responsabilités». Ainsi note le communiqué, «Depuis sa création, Appel a fait de la professionnalisation et la promotion de la presse en ligne son sacerdoce. Ainsi, beaucoup d’activités et de contributions d’envergure ont été effectuées. Ce qui est en train de porter ses fruits. A cet effet, Appel demande l’application des lois et des règlements contre tout site qui s’adonnerait à des publications qui dégradent nos valeurs qui font le charme du Sénégal».
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here