PARTAGER

A 24 heures du match de quart de finale qui l’opposera au Sénégal, l’entraîneur du Cameroun, Hugo Broos, a adressé un tacle appuyé à la Caf qui lui a refusé de s’entraîner sur la pelouse du stade de Franceville. Le technicien belge soutient que «ce n’est pas normal qu’on nous refuse de nous entraîner ici alors que l’adversaire a ses repères sur le terrain». C’est la seule «fébrilité» affichée par le Cameroun avant ce match que M. Broos dit avoir fini de préparer.
Avec Camfoot et Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here