PARTAGER

Sébikotane et environs peuvent pousser un ouf de soulagement. La maternité de la commune a été entièrement réhabilitée et équipée par la Fondation Sonatel. La réception de l’infrastructure, construite en 1975 et qui a bénéficié de sa toute première mue grâce au programme de mécénat de la Sonatel, selon les témoignages des différents orateurs, a eu lieu lundi. «Nous avons entièrement réhabilité et équipé la maternité de Sébiko­tane qui polarise plus de 35 mille habitants, avec un budget d’environ 70 millions de francs Cfa et qui a porté dans toutes ses composantes. La réhabilitation de cette maternité est la concrétisation des ambitions développées par Sonatel et son partenaire Orange dans le cadre de son programme de mécénat», a expliqué Sékou Dramé, directeur général de la Sonatel. M. Dramé a dans ce sillage listé cinq autres structures sanitaires à travers le pays, ayant bénéficié d’une meilleure infrastructure grâce aux actions de la Fondation Sonatel. Le directeur général a rappelé aussi que le focus dans leurs actions pour la santé est mis sur le binôme maternel-infanto juvénile. «L’objectif est d’appuyer les efforts du ministère de la Santé et de l’action sociale dans ce secteur en favorisant l’accessibilité des soins de santé de qualité aux populations», a-t-il fait savoir.
«Ce que vous avez réalisé, vous l’avez d’abord fait pour moi», s’est réjoui le maire de la localité, Abdoulaye Lô. «L’Etat ne peut pas tout faire, a fortiori les mairies», a-t-il poursuivi pour relever la pertinence de la réhabilitation-équipement de la maternité. Il en a cependant profité pour interpeller le représentant du ministre à la cérémonie sur l’absence d’infirmier au niveau du centre de santé de la commune. «Depuis 8 mois, nous n’avons pas d’infirmier. Celui qui était là a été affecté et son remplaçant attend celui qui doit le suppléer pour rejoindre», a indiqué M. Lô au secrétaire général du ministère de la Santé et de l’action sociale, Alassane Mbengue, venu représenter le ministre Abdoulaye Diouf Sarr. «C’est une doléance que nous vous demandons de transmettre au ministre en espérant qu’elle sera réglée au plus vite», a ainsi lancé le maire de Sébikotane.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here