PARTAGER

Dix classes pour seulement sept fonctionnelles pour défaut d’enseignants en service à l’école élémentaire de Yéba (commune de Sébikotane). Les autorités de l’établissement ont profité de l’inauguration jeudi de quatre salles de classe rénovées par l’entreprise Eiffage pour lancer à nouveau un appel pour combler ce gap qui impacte gravement la qualité des apprentissages.

Au profit d’une cérémonie festive marquant l’inauguration de quatre salles de classe rénovées par Eiffage, les responsables de l’école élémentaire de Yéba ont étalé jeudi devant les autorités la nécessité de renforcer le corps enseignant de l’école. «Notre joie de voir l’école bénéficier de cette action de haute portée de la part d’Eiffage est immense. Pour une meilleure compétitivité de notre école, nous faisons une demande d’enseignants supplémentaires», a exhorté le président du Comité de gestion de l’école de Yéba. Pour cet établissement comptant 330 élèves, sept classes seulement sont fonctionnelles sur les dix pédagogiques, faute d’enseignants. «Nous avons fusionné les deux classes de Cm1 en une parce qu’il n’y a pas assez d’enseignants en service à l’école», a expliqué Abdoulaye Faye, directeur de l’école, précisant avoir adressé une demande en ce sens à l’Inspection de l’enseignement et de la formation (Ief) de Diam­niadio dont l’école dépend, en vain. «Avec ce visage plus reluisant de l’école, j’espère que des enseignants voudront venir servir dans notre école», a-t-il poursuivi. L’école élémentaire de Yéba présente désormais un visage plus reluisant grâce à l’accompagnement d’Eiffage qui a rénové quatre salles de classe en plus de la cour de l’école avec ses bancs neufs faisant la joie des élèves s’y agglutinant avec hilarité. «Senac S.a, concessionnaire de l’autoroute à péage, est une filiale d’Eiffage. Et l’accompagnement des populations, c’est dans notre Adn. On parle beaucoup de ceux qui circulent dessus, ceux qui y travaillent et un peu moins de ceux qui sont impactés sans forcément circuler sur l’autoroute, c’est le cas de Yéba. On a tenu par cette action à vous faire comprendre qu’on ne vous oublie pas, car vous êtes des partenaires liés par l’autoroute. Et c’est à ce titre qu’on est là», a estimé  lors de la rencontre inaugurale Didier Payerne, directeur opérationnel de l’autoroute de Dakar. «C’est l’aménagement de quatre salles de classe, du matériel informatique», a-t-il détaillé, faisant des actions entreprises en termes d’accompagnement aux populations une orientation voulue par le directeur général Gérard Sénac. Il a par ailleurs annoncé, en plus des salles de classe rénovées, la construction d’un bureau neuf pour le directeur de l’école. «Ce qui est important, c’est ce qui reste à faire», a terminé par dire M. Payerne, interrogé sur une éventuelle prise en charge du mur de clôture de l’école inexistant présentement et souhaité par les divers orateurs à la rencontre.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here