PARTAGER

L’Equipe nationale du Sénégal s’est qualifiée pour la seconde fois à une phase finale de la Coupe du monde, après sa victoire hier face à l’Afrique du Sud (0-2). A l’image de la première qualification en 2002 arrachée du côté de Windhoek, les Lions ont réalisé un parcours historique en décrochant leur billet pour la Russie en terrain adverse, à Polokwane. Comme un symbole !
Il est vrai que le contexte semble totalement différent ; ce qui explique d’ailleurs la ferveur assez discrète notée à la fin du match contre les Bafana Bafana.
Obligée de l’emporter par au minimum 5 buts face à la Namibie, la bande à El Hadji Diouf se devait d’espérer une contre-performance de l’Egypte face à l’Algérie (1-1) par la même occasion. Ce qui n’était pas le cas pour la bande à Sadio Mané qui avait son destin en main.
En effet, leaders du groupe avec deux points (8 pts) d’avance sur le Burkina (6 pts) et le Cap-Vert (6 pts), les Lions n’avaient besoin au plus que de deux points pour valider leur ticket pour le Mondial russe.
Capitaine des Lions à l’époque de leur première qualification à une phase finale de la Coupe du monde, Aliou Cissé n’avait pas manqué de le souligner à la veille du match contre les Bafana Bafana. «Le contexte n’est pas le même. En 2002, il fallait gagner face à la Namibie avec au moins 5 buts d’écart et espérer que l’Egypte n’en fasse pas de même contre l’Algérie. Cette fois, nous avons notre destin en main. Gagner à Polokwane nous qualifierait, et y prendre un point nous mettrait dans de bonnes conditions avant le match de mardi», a expliqué le technicien sénégalais.
Un message bien retenu par ses joueurs qui ont réalisé le match parfait pour valider leur ticket avant la dernière journée des éliminatoires prévue ce mardi face à cette même équipe de l’Afrique du Sud au stade Léopold Sédar Senghor.
Un «match de gala» qui devrait permettre au public de jubiler et de communier avec ses héros. Que la fête commence !
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here