PARTAGER

Le street artiste Banksy a financé un nouveau navire pour porter secours aux migrants en Méditerranée, qui est déjà sur zone.

Réagissant aux messages de détresse du navire Louise-Michel, affrété par l’artiste de rue Banksy, qui a secouru 219 migrants en deux opérations, le premier adjoint à la maire de Marseille, Benoît Payan (Ps), a dit la disponibilité de Marseille à accueillir le bateau. «Nous ne laisserons pas 219 personnes entre la vie et la mort en Méditerranée. L’histoire de Marseille c’est tout le contraire. Nous ouvrons notre port si le Louise-Michel en fait la demande. L’Europe et la France s’honoreraient à les secourir», a-t-il notamment tweeté. Samedi, les garde-côtes italiens ont répondu partiellement à l’appel de détresse en évacuant prioritairement les 49 personnes les plus fragiles. «Au vu de la dangerosité de la situation, les garde-côtes ont envoyé sur place un bateau de patrouille depuis Lampedusa qui a embarqué les 49 personnes jugées les plus fragiles, dont 32 femmes, 13 enfants et 4 hommes», indiquent-ils dans un communiqué.
Baptisé du nom de Louise-Michel, anarchiste française du 19e siècle, le navire décoré d’un graffiti de l’artiste britannique est parti le 18 août du port espagnol de Borriana, près de Valence, a révélé dans la nuit de jeudi à vendredi le journal britannique The Guardian. Il a été affrété dans le plus grand secret, et a récupéré jeudi 89 personnes, dont 14 femmes et deux enfants, en Méditerranée centrale, selon le quotidien qui ne précise pas la position exacte du bateau : «Il recherche maintenant un port maritime sûr pour débarquer les passagers ou les transférer sur un navire des garde-côtes européens.»
Rfi et La Marseillaise

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here