PARTAGER

Le Secrétaire général de la Fiba, Alphone Bilé, dresse un bilan satisfaisant de la 24e édition de l’Afrobasket organisée par le Sénégal du 10 au 18 août 2019, marquée par la victoire du Nigeria sur le Sénégal (60-55). «C’est une belle finale, un match équilibré entre 2 équipes qui se valent. Celle qui a su mieux gérer a gagné. On doit des félicitations aux 2 équipes. La deuxième chose qu’on peut retenir, c’est que le public sénégalais est formidable, vraiment fair-play et enthousiaste. Je pense qu’en Afrique, si on a des publics comme ça, le basket va vraiment évoluer plus rapidement. La troisième chose, c’est l’organisation. Je dois tirer mon chapeau à la Fédération sénégalaise et tout le Comité d’organisation : c’était une belle organisation», a confié le Secrétaire général de la Fiba, à l’issue de la finale disputée dimanche dernier. A ce titre, M. Bilé n’écarte pas l’idée de confier à nouveau au Sénégal l’organisation du tournoi qualificatif de la Zone Afrique pour les Jeux Olympiques de 2020. «Nous avons des candidatures. Si le Sénégal fait partie des candidatures, nous attendons d’ici le 20 septembre, ça sera décidé», a indiqué le Sg de la Fiba-Afrique.
Parlant de l’Equipe nationale féminine qui a perdu une deuxième finale consécutive face à cette même équipe du Nigeria, l’ancien international ivoirien estime que «c’est une bonne équipe. Il y a du potentiel en dehors d’une ou deux qui vont peut-être prendre leur retraite. C’est une jeune équipe qui a du potentiel et il ne faut pas lâcher. C’est vraiment une bonne équipe». A ce titre, le Secrétaire général de la Fiba exhorte le public sénégalais à continuer à soutenir cette belle équipe qui reste une des meilleures Nations du continent. «Non il ne faut pas qu’il (Peuple) soit déçu. Gagner une finale, c’est important. Le Sénégal a raison d’organiser cette compétition et la gagner, c’était important. Mais il ne faut pas que le Peuple soit déçu parce que cette équipe est vraiment bonne, honnêtement. Donc, si on continue ce travail, dans 2 ans, elles seront championnes», dira-t-il.
Quant à la suprématie supposée du Nigeria, composé quasiment de joueuses nées aux Etats-Unis, le Secrétaire général de la Fiba demande aux différentes Fédérations de s’inspirer de ce modèle afin d’aller chercher leurs fils dans la diaspora. «Ce serait bien que notre diaspora puisse venir jouer. Le Sénégal a résisté à cette diaspora nigériane et je crois que c’est une bonne chose», souligne-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here