PARTAGER

Un proche de Khalifa Sall à la réunion du Secrétariat exécutif national. Le fait est rare pour être souligné surtout lorsque la personne s’appelle Barthélemy Dias. A la sortie de la réunion, le député-maire de Mermoz-Sacré Cœur a été, selon ses propos, «interdit de déclaration à la presse par des nervis engagés par Ousmane Tanor Dieng». Joint hier, il a déversé sa colère : «La Maison du parti n’appartient pas à Ousmane Tanor Dieng. Il veut plaire à Macky Sall en nous créant des problèmes. Mais on ne l’acceptera pas.» Finalement, le député socialiste a tenu sa déclaration à la mairie de Mermoz. Et c’était pour vouer aux gémonies le secrétaire général du Ps. «Tanor a été élu en 2014 pour un mandat de 4 ans. Donc, à partir de 2018, il ne doit plus conduire aux destinées du Ps. J’attire l’attention des Séné­galais et du ministre de l’Inté­rieur Ab­doulaye Daouda Diallo. A partir de l’année prochaine, Tanor ne sera plus qualifié pour donner un quelconque soutien à l’Apr», a-t-il dit.
Dans le camp de la direction du Ps, on parle de «provocation». D’après Me Moussa Bocar Thiam qui a lu la déclaration du Sen à la fin de la réunion, le maire socialiste de Mermoz-Sacré Cœur pose des actes en vue de  «créer des divisions et des incidents» au sein du parti. «Barthélemy Dias est venu à la fin de la réunion. Il faisait une balade. Il est libre de faire une déclaration comme il le veut, mais je lui dis qu’il est temps de cesser la provocation puisqu’il n’est plus membre du parti à cause des actes de dissidence», soutient le porte-parole adjoint du Ps. Tout comme la présence de Barth’ hier au secrétariat exécutif, le Ps qualifie les tournées de Khalifa Sall à l’intérieur du pays de «balade».
bgdiop@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here