PARTAGER
Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Finances.

La Masse commune Uemoa permet de prévenir les risques inhérents au secteur d’activité des jeux tels que le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, a affirmé hier, à Dakar, le ministre sénégalais des Finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo.

«La Masse commune Uemoa permet de prévenir les risques inhérents au secteur d’activité des jeux qui expose à des déviances comme la concurrence, les jeux illégaux, le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme, l’exposition des mineurs et autres couches vulnérables aux jeux excessifs», a dit le ministre Diallo.
Il ouvrait la 21ème réunion annuelle de la Masse commune Uemoa qui réunit du 6 au 11 janvier à Dakar les sociétés de loterie nationale et de pari mutuel urbain des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).
La Masse commune est une occasion pour ces pays de mettre en jeu une masse à partager à travers un Quinte spécial qui sera organisé le 9 janvier 2020 dans ces différents pays que sont : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.
De l’avis du ministre sénégalais des Finances et du budget, la Masse commune Uemoa est d’autant plus importante que «notre environnement est dans une phase de mutation accélérée vers une économie ouverte et connectée, caractérisée par l’arrivée de nouveaux acteurs tels que les FinTech, les géants de l’internet et du mobile dont les Gafa. Ces intervenants d’un genre nouveau ont bouleversé l’écosystème financier ainsi que le mode de financement habituel des institutions financières, des pouvoirs publics, des entreprises et des populations», a indiqué Abdoulaye Daouda Diallo.
Selon lui, la Masse commune Uemoa constitue un pas important dans la vie de l’intégration et de la solidarité entre les pays membres de l’Uemoa.
«Sept pays, une seule loterie. C’est un évènement majeur dans la vie de nos loteries. L’intégration économique est une ambition forte de nos autorités depuis les pères fondateurs et c’est un vœu profond de nos Peuples. Vous donnez un signal très fort aux entreprises et aux autres secteurs de notre zone économique. Ensemble, nous serons plus forts et nous pourrons compter davantage dans la compétition internationale», a-t-il poursuivi.
Il a souligné que la Masse commune Uemoa a incité les sociétés de loterie de l’espace Uemoa à faire les efforts nécessaires pour le renforcement de leur structure pour participer à la dynamique d’intégration qui se manifeste dans cet espace et de participer efficacement aux efforts de relance de l’économie des pays membres de l’Uemoa.
Apanews.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here