PARTAGER

31 structures frontalières ont été dotées d’un lot d’équipements composés entre autres de 12 motocyclettes, de jumelles monoculaires, du mobilier de bureau, du matériel informatique dans le cadre du Projet d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (Puma). La cérémonie s’est tenue à la sphère ministérielle de Diamniadio, sous la présidence de Mansour Faye. «Ces équipements d’une valeur de 50 millions de francs visent, au-delà de l’amélioration des conditions de travail et de mobilité des agents, de renforcer la surveillance des frontières et à vérifier l’authenticité de l’équipement au niveau des postes et points de contrôle», a ainsi fait savoir le ministre du Dévelop­pement communautaire, de l’équité sociale et territoriale, citant au nombre des bénéficiaires des préfectures, services techniques régionaux, brigades forestières, postes de police… «Un total de 31 structures», a-t-il précisé.
«Dans le cadre de la gestion et du contrôle des frontières, plusieurs services interviennent. Mais souvent, leur intervention est limitée par le manque de personnel, l’insuffisance des infrastructures ou encore leur vétusté», a-t-il expliqué pour relever l’importance de cette mise à disposition d’équipements qui s’inscrit dans la matrice d’actions prioritaires du Puma visant à équiper 189 infrastructures. «Parmi ces actions s’inscrit la remise d’un lot de matériels d’une valeur de 150 millions de francs Cfa, le mois d’août dernier, à 22 structures déconcentrées et quatre collectivités territoriales», a rappelé le ministre tout en évoquant la construction en cour de trois postes frontaliers mixtes dans les départements de Bakel, Matam et Saraya.
Pour 2020, il est prévu, toujours dans ce cadre, la construction de deux sous-préfectures et deux postes de contrôle mixtes sans compter l’acquisition d’équipements informatiques et de sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here