PARTAGER

En dépit de l’existence de textes de loi, la gestion durable du foncier demeure une problématique cruciale pour la plupart des communes du Sénégal. Parmi elles figurent celles situées dans le triangle Dakar-Mbour-Thiès, où les grands projets de l’Etat sont mis en œuvre, augmentant la pression sur le foncier, avec l’installation de plus en plus de promoteurs immobiliers, de parcs automobiles, de pôles économiques, industriels… Dans cette zone où les populations ne vivent presque que de l’agriculture, les exploitations familiales déjà impactées par la croissance démographique et le changement climatique perdent aussi progressivement leur patrimoine foncier. A Diender, ce combat pour la préservation du foncier est porté par le ministre conseiller auprès du Cabinet du chef de l’Etat, Ibrahima Ndoye, qui procédait hier à la remise d’un lot d’équipements de 5 moulins à mil à l’Union des femmes de Diender. Selon lui, le patrimoine foncier de sa commune qui est à deux pas de la nouvelle ville de Diamnadio et du nouvel aéroport Blaise Diagne fait l’objet de bradage de la part de privés avec la complicité des fils de Diender. «Sur le plan stratégique, Diender constitue une zone importante géopolitiquement parlant parce que nous sommes à 30 mn de Dakar, à 20 mn du nouvel aéroport et à 5 mn de la mer. Et dans quelques années, le Sénégal fera partie des 5 producteurs mondiaux du gaz découvert à 5 mn de Diender, à Cayar. Cela veut dire que l’avenir c’est ici, mais il faut qu’on se prépare parce que si on ne le fait pas c’est d’autres populations qui vont s’accaparer de nos ressources foncières. C’est notre devoir donc de nous y préparer en informant les jeunes pour obtenir l’adhésion massive des populations en général», explique M. Ndoye.

Sortir Diender de la tutelle de l’Ofor
Outre l’alerte sur le foncier, le ministre-conseiller a aussi exprimé une doléance des populations de Diender de se retirer de la tutelle de l’Office des forages ruraux (Ofor) pour pouvoir leur permettre de s’alimenter correctement en eau potable. Ce, d’autant qu’«une quinzaine de forages ont été implantés à Diender pour renforcer l’alimentation en eau potable de la région de Dakar. C’est une doléance que nous avons soumise à l’attention des autorités et nous pensons qu’il y a des pas qui sont en train d’être franchis au niveau du ministère de l’Hydraulique pour sortir la commune de la tutelle de l’Ofor et de l’instaurer au niveau des services de la Sénégalaise des eaux (Sde)». Un projet qui va permettre à sa commune de «bénéficier des investissements lourds qui vont être opérés en conséquence». Il indique : «Par exemple, si la Sde prend en charge avec la Sones la zone de Diender, cela veut dire qu’il y aura de nouveaux investissements au niveau de la canalisation et du raccordement qui vont être effectués et qui coûtent beaucoup d’argent».
Revenant sur la cérémonie de remise d’un lot d’équipements de 5 moulins à mil à l’Union des femmes de Diender qui regroupe 29 groupements féminins, le responsable politique de l’Apr à Diender indique que le matériel a été offert aux femmes de sa localité par le président de la République, Macky Sall, à travers le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) pour venir en aide aux populations, notamment les femmes. «Le président de la République voudrait que toutes ses politiques publiques puissent être senties par les populations, notamment les femmes», dit M. Ndoye qui ajoute que «ce n’est que le début d’un compagnonnage entre les femmes de Diender et le président de la République Macky Sall». Selon lui, «l’avenir de Diender ne se conjugue pas au futur, mais au présent avec Macky Sall parce qu’il a réussi à faire durant 7 ans ce qu’aucun chef d’Etat n’a pu faire à Diender depuis l’indépendance». Il argumente : «Depuis 1985, il y avait des problèmes d’eau. Aujourd’hui avec la mise en service des 15 forages de la commune, nous aidons même la région de Dakar à approvisionner ses populations.» Ainsi, il a demandé aux populations de Diender de voter massivement pour le président de la République et lui donner les moyens d’accélérer son développement. Déjà, signale-t-il, «Diender a dit oui à Macky Sall. La commune constitue un bastion du président de la République parce qu’on a gagné le Référendum et les élections législatives. Il faudra confirmer le 24 février à travers un score très fort qui nous ouvrira d’autres portes de bonheur».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here