PARTAGER

C’est une réaction rapide à la situation de l’insécurité ambiante au Sénégal. Le ministre de l’Intérieur a annoncé la construction de 5 nouveaux commissariats de police pour essayer de lutter contre ce mal. Prévu de longue date, le programme a été accéléré par les rapts et meurtres de certains enfants ces dernières semaines.

Pas moins de cinq nouveaux commissariats de police vont être opérationnels dans la région de Dakar avant la fin de l’année. Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, en a fait l’annonce samedi à l’occasion d’une tournée dans les communes qui vont abriter ces nouvelles unités. «Il est vrai que les événements survenus ces derniers temps ont favorisé l’accélération du programme de construction de commissariats de police. Les procédures administratives sont pratiquement achevées et nous allons commencer la construction d’au moins cinq commissariats en urgence au niveau de Dakar», a révélé le ministre de l’Intérieur à Thiaroye, étape finale de son périple. «C’est un programme de construction de commissariats de police à travers le territoire national. Cela avait déjà été annoncé à l’Assemblée nationale, mais il y a des procédures administratives qu’il fallait au préalable faire», a-t-il insisté. Les zones choisies sont, entre autres, Yeumbeul, Keur Mbaye Fall, Keur Massar. «Nous allons faire en urgence un autre commissariat à Guédiawaye», a-t-il souligné par ailleurs, tout en donnant un délai de six mois pour la mise en service de ces postes de police. «Le délai de construction pour ces commissariats ne dépasse pas 6 mois (…) Normalement, ces commissariats que nous voulons faire dans les délais doivent être au maximum réceptionnés d’ici août à septembre», a estimé le ministre de l’Intérieur. «Il faut que les entreprises puissent respecter les délais et que l’Etat respecte les engagements de payer», a-t-il cependant enchaîné. Dans ce lot de construction de commissariats, Rufisque n’a pas à se plaindre. «A Rufisque, nous allons non seulement construire deux commissariats, mais dans l’urgence nous avons décidé de louer une villa pour abriter un commissariat en attendant de construire pour la police», a fait savoir Aly Ngouille Ndiaye. «C’est compte tenu du poids démographique et de beaucoup d’autres phénomènes», a argumenté le ministre qui a procédé à la visite de la villa de huit pièces à prendre en location et située dans la commune de Rufisque-Est. «On a vu un bâtiment qui va provisoirement abriter la police. La mairie va aussi mettre à disposition un terrain où va être érigé le commissariat. La collectivité et les populations sont engagées derrière cette initiative parce que c’est une vieille doléance plusieurs fois renouvelée auprès des autorités. Et aujourd’hui certainement, on va arriver à la concrétisation», s’est réjoui Boubacar Albé Ndoye, maire de Rufisque-Est. Le terrain de basket de Gouye Mouride (Rufisque-Est) a été choisi pour l’implantation du commissariat. L’ancien commissariat de police près de la mairie ville qui sera rasé va abriter l’autre brigade à réaliser dans la vieille cité. D’après le ministre, il est aussi attendu un renfort en ressources humaines pour accompagner cette série de construction de brigades de police pour mieux lutter contre l’insécurité. «D’ici trois à quatre mois, nous aurons plus de 1 400 policiers qui auront fini leur formation. Et cela va faciliter l’équipement en moyens humains», a-t-il assuré.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here