PARTAGER

C’est la dèche chez des enseignants en service à l’Inspection de l’éducation et de la formation de Sédhiou. Ils n’ont pas encore perçu leur salaire de décembre. Au nombre de 410, ces maîtres contractuels vivent une fin et un début d’année difficile. Ne pouvant plus payer le ticket retour, «certains d’entre eux prolongent encore les vacances» loin des salles de classe, révèle le coordonnateur local du Collectif national des enseignants élèves et maîtres du Sénégal (Coneems). Face à la presse, Cheikh Mbaye est largement revenu sur leur triste sort. «On ne peut pas rester jusqu’au 9, alors que nous avons travaillé correctement comme il le faut, et ne pas percevoir nos salaires jusqu’ici», déplore-t-il. En signe d’alerte, ils ont décrété un débrayage ce vendredi. «Tous les cours vont s’arrêter à partir de 9 heures», répète-t-il. Les Maîtres contractuels (Mc) menacent de durcir le ton. «Si le problème persiste, dès lundi on va passer à la vitesse supérieure. On va faire une grève totale mardi. Et s’il n’y a pas de solutions, on va encore faire une grève totale», dit-il. Malgré des assurances de la tutelle, les Mc souhaitent que la situation soit décantée le plus rapidement possible. «Nous sommes des pères de famille, des mères de famille, des soutiens de famille, on a des charges qui pèsent sur nous», se plaint Cheikh Mbaye. Il souligne que leurs camarades des autres Ief ont reçu leur salaire depuis le 28 décembre.
De son côté, l’Ief de Sédhiou semble comprendre le cri du cœur de ses jeunes collaborateurs. «Je voudrais commencer par déplorer la situation que nous vivons aujourd’hui avec nos maîtres contractuels qui n’ont pas encore perçu leur salaire de décembre. C’est une situation difficile qui est due à une omission au niveau de la Dage. Vous savez que nous sortons du mois de décembre de la chaîne de l’année. Donc au niveau de l’Ief de Sédhiou, il y avait un déficit de crédits. Ce qui fait qu’à l’instar des autres Ief qui sont dans cette situation, c’est la Dage qui devait prendre en charge l’engagement des salaires des contractuels pour ce mois de décembre. Mais malheureusement, il y a une omission à ce niveau et cette situation est d’autant plus difficile pour nous que nous sommes la seule Ief, donc qui est dans cette situation», explique Noah Sarr. Le patron de l’Ief de Sédhiou rassure que tout va bientôt rentrer en ordre. «C’est le lundi que nous avons eu la confirmation de la Dage qu’il s’agissait d’une omission et depuis lors donc on a essayé d’actionner tous les leviers possibles pour trouver une solution rapide à cette situation difficile. Nous sommes en train de travailler avec les banques, les institutions financières de manière générale pour que les paiements soient faits par anticipation. Nous ne pouvons pas être catégoriques sur des dates parce que les institutions que j’ai contactées ne m’ont pas donné de dates. Donc il ne serait pas prudent d’avancer ici des dates, mais nous sommes à peu près sûr que d’ici peu, la situation sera décantée», précise l’Ief. Jusqu’à 18 heures hier, c’était toujours le statuquo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here