PARTAGER
Le ministre Mame Mbaye Niang, au milieu du Dac de Sefa

Dans deux mois, le «cœur», c’est-à-dire le centre de formation et de services du Domaine agricole communautaire (Dac) de Séfa, sera livré, a annoncé Mamina Daffé, le nouveau coordonnateur du Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac) en visite de chantier dans ce Dac réalisé dans cette localité de la région de Sédhiou.
Par Ousmane Demba
Correspondant

Plus de quatre mois après sa nomination, le nouveau coordonnateur national du Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac) a effectué la semaine dernière sa première visite officielle de chantier dans les domaines agricoles communautaires (Dac) de Séfa, à Sédhiou. «C’est une mission pour voir l’état d’avancement des travaux du projet Green 2000, financé par l’Etat du Sénégal pour la réalisation du cœur des Dac, c’est-à-dire le centre de formation et de services dans le Dac de Séfa», renseigne Mamina Daffé. Il précise que ce n’est pas sa première visite officielle. «Je suis venu à deux reprises, mais quand je venais, c’était en tant que technicien, parce que c’était pour installer les infrastructures d’aquaculture avec les techniciens qui sont là», dit-il.
Après un tour dans différents endroits du Dac, M. Daffé, accompagné du chef du Dac de Séfa, se dit rassuré. «Nous sommes très satisfaits de l’avancement des travaux aujourd’hui. Il reste à monter les infrastructures et ça va aller plus vite. Nous avons une station avec une exploitation aquacole qui est fonctionnelle à 95% ; donc la satisfaction est grande», martèle-t-il. Le patron du Prodac se dit surtout impressionné par le fait que beaucoup d’emplois temporaires ont été créés et il a rappelé que ce programme a d’abord un volet de haute intensité de main-d’œuvre. Sa vocation, c’est la création d‘emplois à travers le groupement agricole d’entrepreneurs.

29 millions
de dettes payées
Se félicitant du fonctionnement des six forages à côté des piscines aquacoles, Mamina Daffé a aussi décliné le second motif de sa présence à Nimaya. «Au-delà de la visite de chantier, nous avons mis à profit cette mission pour entrer en contact avec beaucoup de prestataires qui nous ont accompagnés lors de la campagne précédente pour qui il restait quand même un problème de paiement d’honoraires. Dieu merci, nous avons pu payer les dettes que nous avons à l’endroit des tractoristes.» En effet, les tractoristes qui ont fait des prestations depuis juillet dernier faisaient des pieds et des mains pour voir la couleur de leur argent. Mais grâce à l’intervention du ministre de la Jeunesse, Mame Mbaye Niang, ce souci majeur relève du passé, a révélé Mamina Daffé face aux journalistes ameutés pour livrer cette bonne nouvelle. «Sur instruction du ministre, je suis venu payer cette dette des tractoristes qui s’élève à vingt-neuf millions de francs Cfa», confie le successeur de Jean Pierre Sen­ghor, qui précise que Mame Mbaye Niang est préoccupé par cette situation qui ne contribue pas à l’apaisement social des Dac.
Maquette à portée de main, Mamina Daffé a enfin présenté le «cœur» du Dac qui est divisé en compartiments dont la zone économique à côté de laquelle se trouve un pivot qui va arroser 50 hectares. Cette zone économique va utiliser 300 personnes en emploi direct et les travaux en cours vont être achevés dans deux mois, rassure le coordonnateur du Prodac qui annonce que Macky Sall va bientôt inaugurer le Dac de Séfa.
odemba@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here