PARTAGER

Accueilli en signe de triomphe et dans une ambiance carnavalesque, Macky Sall peine à contenir son émotion à l’endroit d’une gigantesque foule qui l’a reçu lundi, sous un soleil de plomb, à la Place de l’Indépendance. Emporté par les belles mélodies du groupe Touré Kounda et du virtuose de la kora, Dialiba Kouyaté, le candidat de la coalition Benno bokk yaakaar est largement revenu sur ses réalisions à Sédhiou, avant de décliner son ambition de poursuivre la réhabilitation d’une région «abandonnée par les pouvoirs publics». Dans un discours agrémenté d’anecdotes de son séjour à Sédhiou et de dictons en langue locale, Macky Sall, très déconcentré, annonce le désenclavement total de la région. C’est à travers la réalisation de pistes rurales, le pont de Marsassoum, l’achèvement des travaux de la boucle nord avant de s’attaquer à la boucle sud reliant Marsassoum et Sédhiou via Bambali.
Prêt à «prendre à bras-le-corps» l’épineuse équation du désenclavement d’une région serpentée de cours d’eau, il réactualise l’opération «zéro bac au Sénégal» de Wade qui permettra de résoudre les difficultés de la mobilité interne et externe en Casamance. Répondant à l’interpellation du député Nadiahanko Sané face à l’arrêt des travaux du stade municipal, Macky Sall promet d’accélérer la cadence pour satisfaire cette vieille doléance des jeunes. Dans la même veine, il a annoncé l’électrification universelle pour faire face à la forte demande des populations. Sur un autre registre, Sédhiou peut compter sur l’hôpital régional en chantier pour ses besoins sans cesse croissants en couverture sanitaire.
odemba@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here