PARTAGER

En visite hier au Musée des civilisations noires, l’ambassadrice française chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique, Ségolène Royal, est revenue sur l’importance de la culture noire.

Invitée par le Président Macky Sall dans le cadre de la 3ème Conférence sur l’émergence de l’Afrique, l’ancienne ministre française Ségolène Royal a tenu à faire le déplacement au Musée des civilisations noires. Une occasion d’admirer les belles œuvres africaines et historiques dont certaines ont été prêtées par le gouvernement français, notamment par les musées du Quai Branly, du Havre et des Invalides. En présence du ministre de la Culture Abdou Latif Coulibaly, elle soutient : «La culture est un élément majeur des identités et même du développement économique.» Elle ajoute que «le développement économique ne doit jamais oublier à la fois le développement culturel et social, car c’est à partir de là que les hommes puisent leurs forces les uns sur les autres». Elle a également affirmé que l’Afrique est le «berceau de l’humanité», dans le but de contredire l’ancien Président français, Nicolas Sarkozy, qui prétendait que l’Afrique n’était pas entrée dans l’histoire, dans son fameux discours prononcé le 26 juillet 2007 à Dakar.
Elle a magnifié la présence des «femmes noires» dans les expositions. Une chose extraordinaire pour elle et pour laquelle elle se réjouit. «Une dimension qui me plaît beaucoup, celle des femmes qui n’ont pas été oubliées ici dans ce musée. Elles sont représentées à la fois dans leurs histoires avec ces grands portraits de femmes combattantes et dans leurs expressions spécifiques», précise Ségolène Royal qui a également salué le dialogue entre la culture traditionnelle, ancestrale, multimillénaire et l’art con­temporain qui est aussi exceptionnel, selon elle. L’an­cienne ministre de l’Ecologie promet de rédiger un rapport adressé au Président Emmanuel Macron pour la restitution intégrale des œuvres africains dans leurs pays respectifs.
Par ailleurs, A. Latif Coulibaly a réaffirmé la place importante qu’occupe le Musée des civilisations noires dans les volontés de construction des «esthétiques» au Sénégal. Il est satisfait de la visite de Ségolène Royal : «Nous aurons besoin en ce moment précis, où nous avons commencé à ouvrir notre musée au public, que nous ayons des visites de cette dimension qui seront pour nous extrêmement importantes à l’extérieur.»
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here