PARTAGER

En séminaire de trois jours à Dakar, la Confejes, en partenariat avec le Cames et la Fief, se lance dans la formation des cadres supérieurs de la Jeunesse, des sports et de loisirs. Cette rencontre entre dans le cadre de son programme d’activités de l’année 2017.

Dans le cadre de son programme d’activités 2017, la Conférence des ministres de la Jeunesse et des sports des pays membres de la Francophonie (Confejes) organise, depuis le 3 avril dernier, une réunion des directeurs d’instituts publics francophones de formation des cadres supérieurs de la Jeunesse, des sports et de loisirs. Une rencontre de trois jours qui s’inscrit dans le cadre du programme de renforcement de la promotion des activités de recherche pour renforcer la crédibilité scientifique de l’institut et pérenniser le Cts Staps Jl ; développer la qualité dans la conception et la réalisation des programmes de formation pour améliorer l’efficacité pédagogique de l’institut ; mais aussi de faciliter l’insertion professionnelle pour convaincre de l’employabilité des diplômés et l’utilité professionnelle de l’institut comme acteur majeur de la politique d’emploi des jeunes. Cette session de formation, qui regroupe les directeurs des Jeunesses et des sports, a été l’occasion pour les membres de «nouer des partenariats avec le Cames (Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur) et la Fief  (Fédération internationale de l’éducation physique) afin de mettre en œuvre un programme visant à améliorer la gouvernance dans les instituts nationaux de formation des cadres», dira le Secrétaire général de la Confejes, Ali Harouna Bouramah.
Représentant le ministre des Sports, Paul Dionne, par ailleurs Secrétaire général du ministère sénégalais des Sports, soulignera «la pertinence d’une telle rencontre des membres de la Confejes». «La formation des cadres est une préoccupation mondiale. Au niveau africain, l’Union africaine a également mis l’accent sur la formation des cadres. Au Sénégal, elle reste une priorité dans la politique de nos autorités. C’est une aubaine pour nous, parce que cette formation recoupe nos priorités et elle permettra de mieux prendre en charge la formation des cadres», fait savoir M. Dionne.
Le Secrétaire général du Cames, Bertrand Mbatchi, parlera de «coopération active» signée avec la Confejes en juillet 2016 à Bamako. Une collaboration axée sur «le renforcement des capacités notamment d’assurance qualité, de gouvernance».

Célébration de la Quinzaine de la Francophonie
Avec près de 16 pays membres présents à Dakar, les participants à la rencontre de Dakar auront ainsi l’occasion de se pencher, pendant ces trois jours, sur l’une des recommandations de la Déclaration de Paria : «Rénover leur dispositif de formation afin qu’il réponde aux besoins des jeunes, du mouvement associatif et du marché de l’emploi.»
Par ailleurs, dans le cadre de la célébration de la Quinzaine de la Francophonie, édition 2017, la Confejes organise deux journées portant sur l’insertion socio- économique des jeunes dénommées : «Village du jeune entrepreneur.» La cérémonie d’ouverture sera co-présidée par le ministre de la Jeunesse de l’emploi et de la construction citoyenne, Mame Mbaye Niang, et le ministre des  Sports, Matar Ba, aujourd’hui à partir de 10 heures à la Maison de la Culture Douta Seck.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here