PARTAGER

Le Sénégal, premier pays africain au classement Fifa, avec des joueurs évoluant dans les plus grandes ligues du monde, mérite largement de jouer contre le Brésil, l’une des nations les plus titrées du football mondial, fait valoir le président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Me Augustin Senghor.
«C’est le moment de nous [mesurer à] ce qui se fait de mieux dans le monde parce que nous aspirons à aller régulièrement en Coupe du monde et à dépasser, dans cette compétition, les quarts de finale», a dit M. Senghor dans un entretien avec l’Aps. «Sur le plan historique, les Sénégalais sont fans du Brésil et de son football. C’est important de [se mesurer à] cette Nation pour faire plaisir aussi à nos compatriotes, à nos fans», a-t-il ajouté.
Le match du Sénégal contre le Brésil, prévu jeudi à 12 h Gmt, au National stadium de Singapour, est programmé dans un contexte où s’affirme la volonté de faire face au «protectionnisme» de l’Union des associations européennes de football (Uefa), selon Me Senghor.
L’Uefa a lancé sa Ligue des Nations qui, de l’avis du président de la Fsf, réduit la marge des matchs pouvant être joués entre les sélections européennes et celles des autres confédérations de football.
Le match du Sénégal contre le Brésil, qui oppose une sélection africaine à une équipe sud-américaine,  «sera l’occasion de donner une belle image du football africain», a souligné Augustin Senghor. Selon lui, le Brésil fera face non seulement à la première équipe africaine au classement Fifa, mais aussi à «une sélection constellée de joueurs évoluant dans les plus grandes ligues du monde».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here