PARTAGER

Le Sénégal affronte cet après-midi, à 16h au stade Lat Dior de Thiès, la Guinée Bissau en match aller de la 3e journée des éliminatoires de la Can 2022. Une rencontre importante que les Lions ont l’obligation de gagner pour conserver leur place de leader dans le Groupe I.

La défaite de Rabat (1-3) est toujours dans les esprits. Une contre-performance que les Lions n’ont pu gommer contre la Mauritanie. La faute au Covid-19 qui a annulé le match amical entre voisins.
Cet après-midi, face à la Guinée Bissau, dans un tout autre enjeu lié à la qualification à la Can 2022, les hommes de Aliou Cissé n’ont pas droit à l’erreur et devront retenir les leçons de leur revers face aux Lions de l’Atlas pour se rassurer.
Et pour ce match, contrairement à la dernière sortie au Maroc, les Lions sont presqu’au complet pour avoir récupérer leurs principaux cadres dont Sadio Mané qui sera très attendu.
Suffisant pour aborder le duel face au Djurtus de la meilleure des manières ; même si le sélectionneur reconnaît que la partie ne sera pas facile. «Nous allons vers un match difficile, un match compliqué. Mais avec la qualité de l’équipe qu’on a, l’expérience et le vécu, nous l’abordons avec beaucoup de sérénité et de concentration», a confié Aliou Cissé à la veille du match.
Parlant de l’Equipe bissau guinéenne, il estime que «c’est un adversaire qu’on connaît, qui est en train de progresser. Cela fait quand même deux Can consécutives qu’ils se qualifient. Ce n’est pas rien. C’est un pays qui se développe de jour en jour, qui a énormément de joueurs qui jouent à l’étranger, notamment au Portugal. Ils ont un bon réservoir. Nous les respectons», a-t-il dit. Avant de préciser : «Mais nous sommes le Sénégal. On a l’habitude de ces genres de matchs. A nous de nous concentrer et faire le job à domicile.»
Du côté de la Guinée Bissau, la motivation est réelle. A l’image du sélectionneur Baciro Cande qui insiste sur l’état d’esprit de son groupe. «C’est vrai que le Sénégal et la Guinée Bissau, ce ne sont pas les mêmes équipes, encore moins les mêmes hommes. Mais il faut savoir que les mentalités ont changé entre-temps. Et comme je le dis, ce sera une question de fierté nationale pour nous, parce que nous avons aussi à cœur de titiller le Sénégal qui reste une grande Nation de football. C’est un challenge pour nous de les défier», a déclaré le coach des Djurtus chez nos confrères de Record, il y a quelques jours. Tout en reconnaissant que le Sénégal «a un collectif dangereux», Baciro Cande promet que son équipe «va jouer sans complexe».
Les Lions sont donc avertis. Les Djurtus ne vont pas débarquer en victimes expiatoires. Comme quoi les coéquipiers de Kalidou Koulibaly vont devoir assurer avant le match retour de Bissau, calé pour dimanche prochain. Une première place qualificative est à ce prix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here