PARTAGER

Déjà qualifiée pour la Can 2019, l’Equipe nationale du Sénégal s’est imposée face à Madagascar 2-0 pour le compte de la dernière journée des éliminatoires. Du coup, les hommes de Aliou Cissé restent invaincus et terminent en tête du Groupe A.

L’Equipe nationale a assuré l’essentiel lors de la dernière journée des éliminatoires de la Can 2019, en terminant en tête de son Groupe (A) avec un bilan de cinq victoires pour un nul. Opposés à Madagascar, samedi au stade Lat Dior de Thiès, les Lions se sont imposés sur un doublé de Mbaye Niang (27e et 56e mn).
Déjà qualifiés pour la Can, en Egypte, les deux équipes avaient pour objectif de terminer en tête du groupe. Dans un match délocalisé à Thiès, la bande à Sadio Mané, plus habituée à jouer au stade «Sen­ghor», a mis du temps avant de trouver la faille face à une équipe des Barea, plus orientée vers les contre-attaques.
Dominateurs dans le jeu, les Lions dont on notait la première titularisation de Krépin Diatta dans les buts vont logiquement ouvrir le score à la 27e mn. Parti à la limite du hors-jeu, sur une passe de son coéquipier en club, Ismaïla Sarr, le Rennais, Mbaye Niang, délivre le public de Lat Dior. Les férus de foot de la Capitale du Rail auront l’occasion de jubiler à nouveau sur une nouvelle réalisation du puissant attaquant des Lions intervenue 11 minutes après la reprise de la seconde mi-temps.
L’addition aurait être plus corsée si le coup franc de Gana Guèye n’avait pas frôlé la barre transversale. Ou si Moussa Konaté entrée en fin de match, avait été plus opportuniste sur un centre en retrait de Sarr.
Au niveau du rythme du jeu, les Lions n’ont pas trop forcé même s’ils ont par moments assuré le spectacle avec des combinaisons intéressantes au niveau des flancs, avec Sadio Mané à gauche et Krépin Diatta à droite.
S’il y a une amélioration au niveau de la production du jeu, il faut dire que Aliou Cissé a encore du pain sur la planche car des pertes de balle ont été nombreuses lors des sorties de balle.
D’énormes erreurs dont aurait pu profiter l’adversaire, pas trop bien inspiré en attaque. Sur les rares occasions malgaches, le gardien de Reims Edouard Mendy a su répondre présent.
Des fausses notes à ne pas reproduire lors de la phase finale de la Can, selon l’entraîneur des Lions, qui estime qu’il faudra impérativement rectifier le tir. Opposés au Mali demain en amical au stade Léopold Sédar Senghor, la bande à Sadio Mané aura l’opportunité de corriger les choses afin de rassurer davantage les Sénégalais à trois mois de la Can, en Egypte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here