PARTAGER

L’Equipe nationale n’aura pas la possibilité de s’entrainer sur la pelouse du Stade International du Caire avant le match des huitièmes de finale face à l’Ouganda, prévu demain. La Caf n’ayant pu prendre toutes les dispositions idoines pour permettre aux Lions d’effectuer la traditionnelle reconnaissance du terrain avant chaque veille de match. Comme c’est le cas d’ailleurs lors de chaque édition.
La donne a visiblement changé si on se fie à une source proche du staff technique. «C’est ainsi depuis le début de la compétition. Les gens ne s’en rendent pas compte parce qu’on s’entraine à côté du stade du 30 juin où l’on a disputé nos trois matchs de poule. Mais c’est un sérieux handicap parce que là, on doit changer de stade», dénonce notre interlocuteur.

Meilleure pelouse que celle du 30 juin
A ce sujet d’ailleurs, la Cellule de communication de la Fédération a bien indiqué que les Lions effectueront leur dernier galop sur leur terrain habituel. La bande à Sadio Mané n’aura ainsi pas l’occasion de prendre ses marques et se faire une idée sur la qualité de la pelouse du stade International du Caire qui faut-il le dire est meilleure que celle du 30 juin. Ce qui devrait un peu rassurer le staff technique et les joueurs. Par contre, l’Equipe d’Ouganda aura un petit avantage sur le Sénégal parce que c’est sur cette pelouse qu’elle a disputé ses deux premiers matchs de poule.

L’infirmerie se vide !
La bonne nouvelle pour la journée d’hier au sein de la Tanière porte sur la situation de l’infirmerie. A moins de 24 heures du match, l’infirmerie s’est vidée de ses patients, a informé hier le médecin de l’Equipe nationale, Dr Abdourahmane Fédior. «A ce stade de la compétition, il y a eu des blessures, mais on a pu récupérer pratiquement tous les joueurs. Ils (Sabaly, Sané et Alfred) sont là sur le terrain d’entraînement», a confié le médecin des Lions.
Interpellé sur les causes de ces blessures, ce dernier estime que «le climat est assez rude au Caire. Il fait en moyenne 35 degrés durant les matchs. On a récupéré ces joueurs à la fin de leur championnat. Ils ont été mis à rude épreuve durant toute la saison en club. Ils n’ont pas eu de période de récupération, raison pour laquelle beaucoup de joueurs ont eu des problèmes sur le plan physique, ce qui explique ces blessures».
Aliou Cissé fera face à la presse ce matin à 9h 30 Gmt.

wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here