PARTAGER

C’est une menace qu’on pensait dissipait ! En effet, la Senelec qui est passé de 700 heures de délestages par année à 7 heures pourrait renouer avec ses mauvaises habitudes.

« On a déjà commencé à délester légèrement. Mais si l’Etat ne fait rien, dès la semaine prochaine, on va procéder à des délestages » a déclaré Habib Aïdara, le Secrétaire général du Syndicat unique des travailleurs de l’électricité (Sutelec).

Le syndicaliste pointe un doigt accusateur à l’Etat du Sénégal. Qui doit à l’entreprise environ 247 milliards Cfa. Cette dette est répartie comme suit : »l’absence de versement (30 milliards) par l’Etat de la subvention liée à la réduction du prix de l’électricité de 10%. (Aussi), pour la stabilité du prix du fuel, la SENELE attend toujours de l’Etat, le versement des 120 milliards F CFA. A cela, s’ajoutent les factures des établissements publiques d’autonomie financière, l’administration centrale et l’éclairage public ».

Habib Aïdara a qualifié cette situation de « catastrophe » et fait part de son inquiétude quant à l’approvisionnement en fuel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here