PARTAGER

En direction de la campagne pour le parrainage, Abdoulaye Diouf Sarr appelle les jeunes de la mouvance présidentielle à descendre sur le terrain pour parrainer leur candidat, Macky Sall. Un appel lancé samedi, lors d’une conférence publique organisée par le Réseau des jeunes et amis du ministre de la Santé. Le réseau ambitionne une victoire de Macky Sall dès le premier tour de la Présidentielle de février prochain.

Une victoire de Macky Sall dès le premier tour à la Présidentielle de 2019. C’est l’ambition du Réseau des jeunes et amis du ministre Abdoulaye Diouf Sarr. Son coordinateur, Serigne Bara Diakhaté, et ses camarades l’ont exprimé samedi, lors d’une conférence publique à la maison de la presse, en l’honneur de leur mentor. Le ministre de la Santé, honoré de l’organisation d’une telle initiative, a appelé la jeunesse à s’investir en politique.
Aux jeunes de son camp politique, Abdoulaye Diouf Sarr a demandé de se mobiliser pour, d’abord la campagne du parrainage, ensuite celle de l’élection présidentielle. «Battez-vous. Bientôt vous devrez effectivement parrainer un candidat. Il s’appelle Macky Sall. Portez le maillot et rentrez dans les maisons et demandez que vos familles, vos amis, votre entourage parrainent sa candidature. Parce que sa promesse est extrêmement forte. Il a fait énormément de choses et il tient effectivement à poursuivre ce travail pour placer définitivement le Sénégal sur l’orbite de l’émergence. Ce faisant, vous serez des leaders. Parce que vous avez assumé avec courage vos convictions», a lancé Ads face à une salle totalement acquise à sa cause.
Par ailleurs, le maire de la commune de Yoff dans son intervention qui avait pour thème : «Leadership et développement personnel», a indiqué que Macky Sall reste son seul et unique leader. «Le leader, c’est celui qui influence, quelqu’un qui impulse une dynamique, quelqu’un qui dirige une dynamique mais pour un objectif», définit-il. Un leader, dit-il, doit être courageux, avoir confiance en lui, adopter une capacité d’initiative, d’adaptation et d’anticipation. Et de rappeler que «le Yonnu yokuute que nous avons écrit en 2009, qui est notre programme de conquête du pouvoir était de l’anticipation. C’est tellement rationnel que dans la gouvernance c’est devenu le plan Sénégal émergent. Et certaines personnes nous disent qu’il y a reniement. Ce n’est pas la même chose. Je dis : ‘ils n’ont rien compris.’ Dans l’axe 1 du Yonnu yokuute, on parlait de productivité, développement qui est égal à transformation structurelle de l’économie».
Poursuivant, l’ancien ministre de la Gouvernance locale a ajouté qu’ «un leader doit être résilient. Il doit savoir traverser le désert. Si vous ne pouvez pas traverser le désert, vous n’êtes pas leader. Parce qu’on peut vous atteindre à tout moment et vous allez reculer. D’ailleurs, de son avis, «aujourd’hui, le Pse est en train de transformer le Sénégal au niveau de l’agriculture, des infrastructures, du capital humain, de la bonne gouvernance. Nous sommes en train de faire un merveilleux pays avec de l’anticipation rationnelle».
Toujours dans le registre des conseils à l’endroit de ses sympathisants, Ads a demandé de cultiver l’humilité qui, selon lui, ne doit pas être perçue comme une banalisation. Quant au sociologue Djiby Diakhaté, il a insisté sur l’importance de la quête du savoir et du culte du travail.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here