PARTAGER

Les militants exclus du Parti socialiste, partisans de Khalifa Sall, ont lancé hier la plateforme «Les Sentinelles de la résistance» en solidarité avec leurs camarades Khalifa Sall et Barthélemy Dias qui sont actuellement en prison. Et en déclaration liminaire de leur point de presse d’hier, ils ont annoncé qu’une marche est prévue pour demain, allant de la place de l’Obélisque jusqu’au au rond-point Rts, de 15 heures à 18 heures. Elle a pour but de dénoncer ce que ces «sentinelles» considèrent comme un abus de pouvoir du président de la Répu­blique.
«Il s’agit d’une marche d’avertissement à l’encontre du parti au pouvoir», déclare Ababacar Mbaye, coordonnateur de la Convergence socialiste. Pour ces «khalifistes» déclarés, leur plateforme «Les sentinelles de la résistance» devra être vue comme un cadre de lutte pour le triomphe de la démocratie, de l’Etat de droit et pour la libération de tous les prisonniers politiques. En effet, le mouvement Rassure (Rassemble­ment pour la solidarité et l’unité dans la République) et la Convergence socialiste, qui ont tous les deux initié cette marche, invitent tous leurs partisans à œuvrer davantage pour l’unité d’action, afin de réaliser une nouvelle alternance en 2019, dans le cadre de leur mouvement.
«On doit lancer une plateforme afin de porter le combat pour libérer Khalifa Sall et Barthélemy Dias, pris en otage par un régime aux abois», explique Youssouf Mbow qui est le coordonnateur du mouvement Rassure. Il ajoute : «Notre pays vient de sortir, ce jeudi 19 avril 2018, d’un traumatisme politique extrêmement grave du fait du cirque provoqué par le vote de la loi sur le parrainage. Au regard de la place centrale qu’occupe l’Assemblée nationale dans la charpente institutionnelle, les Sénégalais se sont rendus à l’évidence que nous avons une assemblée godillot prête à voter n’importe quelle loi.»
Dans la même logique, la plateforme que vont mettre en place les proches de Khalifa Sall aura aussi comme autre objectif, d’obtenir les 65 000 signatures exigées par la nouvelle loi sur le parrainage, afin de présenter leur candidat à la prochaine élection présidentielle. Même si pour le moment, il est encore dans les liens de la détention.
Stagiaire  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here