PARTAGER

Coucou, revoilà le couscous ! Mais sensibilisons les sérères qui ont hâte de se retrouver devant ce plat traditionnel. Au lendemain de chaque fête de Tamkharite, nous avons souvent des cas positifs, parfois graves, chez nos cousins. Parce que c’est d’habitude une épidémie qui fait bien des ravages chez nos amis. Alors, sérères, allez-y avec ces reer (dîners). Parce qu’il y a une vie après le couscous. Bonne fête à tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here