PARTAGER

Lors la célébration de l’Aid del Kébir 2017, Cheikhal Abdoul Aziz Sy Al Amin, le khalife général des Tijanes, s’est singularisé par un discours d’une rare pertinence et d’un universalisme incontestable. S’écartant des sentiers battus, le successeur de Al Makhtoum s’est dit très préoccupé par le sort des Rohingyas et a déploré les exactions commises contre cette communauté musulmane, brimée par la cruelle junte birmane, avec le silence complice de Aung San Suu Kyi, l’ange dé­chu.
Ainsi, fidèle aux enseignements de Maodo et de Serigne Babacar Sy, il s’est joint à l’appel des Présidents Macky Sall et Recep Tayyip Erdogan à la Ummah et à la communauté islamique pour une urgente mobilisation afin que cessent ces massacres qui durent depuis des années dans l’indifférence de la communauté internationale. A travers cette déclaration d’une grande importance, il a rappelé le droit des Rohingyas à pratiquer leur religion sur cette terre. Il a insisté sur le droit des Rohingyas à pratiquer leur culte sur cette terre où ils sont présents depuis le 8ème siècle en Arakan, bien avant les arrivées massives d’autres communautés.
Le khalife a appelé la communauté internationale à agir d’urgence afin de définitivement régler cette crise dont les conséquences pourraient aggraver les tensions intercommunautaires dans un monde qui, plus que jamais, a besoin de sécurité et de stabilité, tout en priant pour que Dieu allège les souffrances de ce Peuple et appuie tous les efforts pour une solution définitive dans le respect, la justice et la paix. Cet appel honore tous les talibés tijanes, les musulmans et toute la Ummah islamique. Ancien fonctionnaire à la Ligue islamique mondiale, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amin s’est toujours intéressé au sort de l’humanité et à la souffrance des Peuples. C’est en cela que son khalifat trouve dans l’universalisme un socle qui lui permet de prôner la paix dans un monde plein de turbulences, où l’indifférence et l’absence d’empathie sont monnaie courante.
E. Momar Wade Journaliste
wademomar58@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here