PARTAGER

«Ce qu’ils ont fait n’engage qu’eux, ça n’engage pas le Pur»

El Hadji Issa Sall n’est plus le coordonnateur du Parti de l’unité et du rassemblement. A la place, Serigne Moustapha Sy a mis en place un directoire composé de 3 membres. L’ex-candidat à la Présidentielle paie pour sa participation au dialogue national «sans l’aval» du guide des Moustarchidines.

Le couperet est tombé sur la tête de El Hadji Issa Sall. L’ex-candidat, arrivé 4ème lors de la dernière Présidentielle, n’est plus le coordonnateur du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur). Lors de son Congrès organisé samedi dernier à Yoff, le parti dirigé par Serigne Moustapha Sy a apporté de nouveaux changements dans son organigramme.
Après les résultats issus du scrutin du 24 février dernier jugés «décevants» par les congressistes, il a été mis en place un directoire composé de 3 membres afin de redorer le blason du parti. Il comprend Cheikh Ahmed Tidiane Youm, chargé de la Stratégie et de la vie politique, Cheikh Ahmed Tidiane Ndiaye, chargé des Relations publiques et Cheikh Tidiane Sarr, chargé de l’Information et de la communication. Les postes de coordonnateur et de secrétaire général sont ainsi supprimés.
Le congrès a également reconduit Moustapha Sy comme président du parti, absent de la rencontre et représenté par son fils Cheikh Ahmed Tidiane Sy. Ainsi, El Hadji Issa Sall, qui a brillé par son absence, passe de coordonnateur à un simple militant. Le député non-inscrit, tête de liste du parti lors des Législatives de 2017, paie ses «mauvais résultats» lors de l’élection présidentielle, mais aussi et surtout sa participation au dialogue national du 28 mai dernier.

El Hadji Issa Sall perdu par le dialogue national
Il était depuis dans le collimateur du président du parti qui a fustigé la position du coordonnateur le 1er juin dernier, en marge de la célébration de la nuit du prophète «laytatoul qadri», causerie religieuse qu’il animait à Tivaouane. «J’ai vu Issa Sall participer au dialogue national. Mais sachez que c’est sans mon aval ! Je voulais vous informer de cela pour que, quand je prendrai des dispositions pour punir des gens, vous sachiez que ce sont leurs affaires. Issa Sall n’est ni le secrétaire général ni le président du parti. Il n’est que le coordonnateur national. C’est pourquoi je tenais à ce que vous le sachiez, vous membres du Pur qui êtes sur le terrain. Les personnes que j’ai éduquées ont plus de niveau que lui. Il est intellectuel certes, il a de bonnes idées, et puis il a du courage. Mais le problème, c’est que le parti n’est pas un passe-partout.»
A noter que le congrès a enregistré la participation de 2 des 3 députés (à part Issa Sall) du parti. Aboubacar Thiaw et Oulimata Guiro ont validé ces nouveaux changements opérés dans le parti. S’achemine-t-on vers une «Pur» scission dans les rangs de ce parti créé en 1998 ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here