PARTAGER

Les Législatives font et feront encore l’actualité. Popenguine a rappelé hier les hommes politiques à l’ordre. Ceux-là qui n’ont d’yeux et d’oreilles que pour le 30 juillet. L’on a oublié un temps les préoccupations du Peuple qui, pourtant, aura le dernier mot. Qui choisira tous ses représentants. L’Eglise souhaite donc, dans un contexte de vives tensions, une «paix» et une «élégance» dans la campagne électorale qui a déjà commencé avant l’heure. C’est un sermon qui vient à son heure. En attendant celui des imams pour la Korité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here