PARTAGER

A l’heure où le procès de Khalifa Sall cristallise l’attention, Malick Gakou se prépare pour la Présidentielle de 2019. En effet, le président du Grand parti (Gp) vient de recevoir un soutien de taille. La Convention des cadres du Grand parti qui avait manifesté son intention de payer l’intégralité des 65 millions de la caution est en train de joindre l’acte à la parole. A ce titre, informe un communiqué, «d’ores et déjà, 42,5 millions de francs Cfa ont été mobilisés sur la base de cotisations diverses des cadres qui se sont engagés à boucler le montant total des 65 millions de francs Cfa au plus tard le 31 mars 2018». A cet effet, selon toujours le communiqué, l’intéressé les a remerciés tout en les «exhortant à rendre encore plus visible le projet de société du Grand Parti ‘’Suxali senegaal’’».
Il faut souligner que pour l’heure, le montant de la caution pour l’élection présidentielle n’est pas encore fixé. C’est un des points de blocage des concertations sur le processus électoral. La majorité souhaite, à défaut d’augmenter le montant qui était de 65 millions en 2012, qu’il soit maintenu. Alors que le pôle de l’opposition et des non-alignés plaide pour sa baisse «de moitié».
Profitant de la rencontre avec ses cadres, le leader du Gp n’a pas manqué de critiquer les actions du régime de Macky Sall. «Le Sénégal est dans une précarité accélérée du fait de l’incurie et des échecs de la politique économique et sociale du Président Macky Sall et de son gouvernement», lit-on dans le document. Par ailleurs, Gakou «a fortement exprimé son souhait de voir les cadres de son parti éviter les débats stériles et se concentrer sur les voies et moyens les plus appropriés pour la libération immédiate et sans condition du député-maire Khalifa Ababacar Sall».
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here