PARTAGER

Le porte-parole du gouvernement a réaffirmé l’inauguration de l’Aibd le 7 décembre 2017. Selon Seydou Guèye, tout est fin prêt pour ouvrir le 7 décembre à 12 heures. Il s’exprimait mardi à l’issue du conseil interministériel sur les préparatifs de cet événement.

L’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) va commencer ses activités le 7 décembre prochain à 12 heures. Cette infrastructure construite pour atteindre 5 millions de passagers en 2023 et 10 millions en 2035 compte trois composantes. La première, sous forme d’un projet clés en main, comprend toute l’infrastructure aéroportuaire et les travaux d’assistance. La deuxième financée sur le budget porte sur les bâtiments administratifs et la troisième, sur le modèle d’un partenariat public-privé, est relative aux infrastructures nécessaires pour le stockage du carburant. «La composante une est réceptionnée en totalité. Sur cette base, nous sommes prêts du point de vue des infrastructures aéroportuaires, c’est-à-dire de l’aérogare, des passerelles, de la tour de contrôle, du pavillon présidentiel, de l’aérogare fret, de la piste d’envoi route avec le balisage du service de lutte contre les incendies, les ateliers de maintenance. La réception est totale, puisque cela a été livré à 100%», renseigne M. Guèye. Sur la deuxième composante qui a engagé huit entreprises sénégalaises, pratiquement 90% des travaux sont réceptionnés. «La totalité des travaux devrait être terminée le 30 novembre, mais ce ne sont pas des travaux qui ont un véritable impact sur l’ouverture et la fonctionnalité de l’infrastructure», rassure-t-il. Pour la troisième composante qui concerne le dépôt carburant, la mise en service est prévue à la fin du mois de novembre. «En terme essentiel, tout est prêt pour une ouverture le 7 décembre à 12 heures et avec un fonctionnement optimum de l’ensemble des infrastructures», a insisté le porte-parole du gouvernement.
Par rapport à la navigation aérienne avec l’Asecna, explique M. Guèye, les équipements ont été calibrés, les tests effectués et les qualifications pour les contrôleurs seront délivrés avant l’ouverture de l’aéroport, au moins à jour J moins 7. Il a indiqué à propos de la sécurité que la gendarmerie s’installera le 15 novembre, la douane étant déjà sur place. Aussi, tout est en place concernant le fret avec des capacités renforcées de 6 mille 600 m2 et une capacité de fret de 558 tonnes par an.

Transport
L’autre point évoqué au cours de ce conseil interministériel, a été le système de transport. Sur ce volet, Seydou Guèye a promis un transport régulier et soutenable pour les populations. A l’en croire, les offres déjà examinées portent sur Dakar dem dikk (Ddd) avec un système de navette et un système de bus climatisés régulier et des navettes express qui partent de Dakar, Thiès, Saint-Louis pour l’accessibilité et le transport des Sénégalais et des voyageurs. Cette offre de transport par Ddd est renforcée par une autre offre et système de taxis. Ainsi, 100 taxis seront mis en service dès le 7 décembre avec une montée en puissance qui devait permettre à d’atteindre 500 taxis. «Les questions de réglementation et les textes relatifs aux différentes organisations requises pour l’exploitation des compagnies de taxis sont en cours d’élaboration et seront validés avant le démarrage des activités de l’aéroport», promet-il.
Au niveau des péages, souligne le porte-parole du gouvernement, les points noirs ont été identifiés et les solutions sont en train d’être prises pour une tarification soutenable avec un principe de modulation qui permet une accessibilité, mais aussi d’avoir une offre pour les travailleurs de la plateforme aéroportuaire. Seydou Guèye informe en outre, que la fourchette des prix est comprise entre 500 et 1000 francs maximum Dakar-Aibd à bord des Ddd à partir de cinq lignes.

Accessibilité Internet et réseau téléphonique
Concernant la couverture internet et les réseaux téléphoniques, les dispositions ont été prises par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) pour donner un service de qualité aux réseaux et pour sécuriser les fréquences d’échanges entre l’aéroport et les avions. «En un mot, tout est prêt pour un démarrage effectif le 7 décembre à midi.» Une revue générale est prévue à jour J-7.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here