PARTAGER

Les membres de l’Association des acteurs de l’assainissement du Sénégal ont fait face à la presse hier, pour se prononcer sur les difficultés qu’ils rencontrent en cette période des inondations qui frappent la banlieue dakaroise. Sidy Bathily, porte-parole de la structure, ne cherche pas loin pour décrire la situation «catastrophique» que lui et ses collègues vivent. «Aujourd’hui, la banlieue vit une situation chaotique qui demande l’appui de toutes les forces vives de la Nation. Et notre association, en de pareilles circonstances, met à la disposition de l’Etat toute ses compétences et son expérience, mais aussi ses moyens humains et matériels, pour appuyer le plan Orsec dans son combat ponctuel de sortir des populations des eaux», a laissé entendre M. Bathily. Ce dernier, en présence des membres de la structure, a salué la décision du chef de l’Etat d’injecter à nouveau 10 milliards pour lutter contre les inondations et soulager les impactés de ces intem­pé­ries. «Mais ces milliards doivent être utilisés judicieusement et gérés correctement, pour atteindre les objectifs escomptés», suggère Sidy Bathily.
Lors de cette rencontre de l’Association des acteurs de l’assainissement du Sénégal, le porte-parole de la structure a attiré l’attention de l’Etat sur les agissements de certaines personnes qui n’auraient «aucun camion et qui parviennent à obtenir des marchés auprès de l’Etat». «C’est une véritable mafia et, souvent, ce sont des escrocs qui viennent faire de la sous-traitance avec nous à des prix misérables. Et si aujourd’hui beaucoup de localités de ce pays sont toujours sous les eaux, c’est à cause de ces gens là. L’Etat doit définir des critères objectifs pour l’attribution de ces services de pompage.» Ainsi, ces acteurs réunis autour de l’Association des acteurs de l’assainissement du Sénégal ont décidé de mettre un terme à tout ça jusqu’à ce que cette situation qu’ils déplorent soit réglée.
Toutefois, ces professionnels de l’assainissement soutiennent qu’ils sont prêts à travailler directement avec l’Etat. «Nous allons mettre à la disposition du plan Orsec nos camions pendant toute une journée pour soulager certains quartiers et cela est notre contribution», déclare encore le porte-parole Sidy Bathily.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here