PARTAGER

La commune de Sandiara a procédé ce week-end à la signature d’une convention de promoteur-développeur relative à l’administration, à l’aménagement, au développement, à la gestion et à la promotion de la zone économique spéciale de Sandiara avec l’Apix. Cette  convention permettra de promouvoir les investissements directs étrangers ainsi que les investissements privés sénégalais dans la zone économique spéciale de la commune de Sandiara.
La zone économique spéciale de Sandiara aura pour rôle de lever la principale contrainte au développement des investissements au Sénégal, à savoir la disponibilité des terres aménagées pour l’industrie. Elle va constituer dès lors un puissant élément d’attractivité d’une destination du Sénégal. C’est pourquoi Aliou Mara, représentant du directeur général de l’Apix à cette cérémonie, n’a pas manqué de vanter les mérites de cette zone économique spéciale : «Désormais, nous devons être en mesure d’offrir des services adaptés à la carte dans les mêmes conditions que Singa­pour, l’Ile Maurice, la Corée,… pour les entreprises manufacturières, de l’agro-industrie, de la pharmacie, des technologies de l’information et de la communication, de l’électronique, des matériels de construction, du textile, de l’habillement, de l’économie créative etc.» Ainsi, la zone économique spéciale  de Sandiara, tout comme celle de Diamniadio, de Diass, à côté de l’Aibd et du Cargo village déjà en service, et bientôt celle de Sendou-Bargny à vocation métallurgique, doivent refléter le symbole de la mise en commun de missions complémentaires qui permettront d’aboutir à des espaces d’accueil d’activités économiques qui auront pour vocation d’offrir des infrastructures et des services pour les entreprises locales et internationale, a rappelé M. Mara .
Satisfait du niveau de partenariat entre le secteur public et celui privé, le représentant du directeur général de l’Apix a salué l’évolution de l’Administration sénégalaise en une Administration de service prête à répondre aux besoins des entreprises. Selon lui, le combat pour la compétitivité nécessite des réflexions approfondies et des concertations permanentes sur les mutations économiques en cours, ainsi que les perturbations récurrentes qui secouent l‘environnement international. «La quête de compétitivité est un combat perpétuel. C‘est pourquoi malgré les avancées remarquables enregistrées, notamment dans le cadre du placement Doing Business 2019, le gouvernement s’est engagé à poursuivre la révolution des défis et contraintes qui se posent encore au secteur privé, pour dire l’importance que revêt le partenariat entre l’Apix et la mairie de Sandiara, à travers la signature de la convention d’administration de promoteur-développeur pour la zone économique de Sandiara. Ce partenariat doit, à la lumière des meilleures pratiques internationales et de notre expérience des dernières années, nous éclairer sur notre cadre de gestion des zones économiques spéciales, des infrastructures aux incitations en passant par les politiques de pilotage.» Ce partenariat entre l’Apix et la commune de Sandiara constituera un puissant levier, en droite ligne avec les orientations du Plan Sénégal émergent, qui donnera corps à la vision du maire Dr Serigne Guèye Diop, qui envisage de faire de Sandiara à l’horizon 2035 une commune émergente et prospère portée par une population bien éduquée avec un niveau de revenu des ménages élevé, s’appuyant sur un pôle de développement industriel et d’agrobusiness dynamique et intégré, une gestion durable des ressources naturelles et une gouvernance territoriale inclusive.
Le maire de Sandiara a rappelé dans son discours que la zone économique spéciale de Sandiara va occuper une superficie de 100 hectares et a pu lever déjà un financement de 40 milliards de francs pour construire un certain nombre d’infrastructures dans la commune. «Avec cet argent, nous allons construire la zone économique spéciale, le port sec de Sandiara, les abattoirs, la gare routière et 40 km de pistes pavées dans toute la commune de Sandiara.» L’édile a également rappelé que pour rendre la zone attractive et profitable à tous, l’administration est confiée à l’Apix, la promotion et le développement à une société qui s’appelle Sandiara international business parc ou le Parc des affaires de Sandiara.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here