PARTAGER

La liste des décès dus au coronavirus s’allonge.  Dans la nuit du mardi à mercredi, le Sénégal a enregistré son sixième décès, un homme de 74 ans habitant Louga. Il est décédé ce mardi vers les coups de 17h 40 mn après son évacuation au centre de santé. Mais, sa mort suscite des interrogations, car il n’a jamais été interné au centre de traitement des épidémies de Louga. Selon le directeur de Cabinet du ministre de la santé, le cas de décès survenu à Louga était «un patient qui ne s’était pas fait identifier parmi les contacts d’un cas positif et donc qui n’a pas bénéficié de suivi. Il est malheureusement décédé quelques heures après son arrivée à l’hôpital et c’est le prélèvement post mortem qui a révélé sa positivité». Ce drame le pousse à inviter tous ceux «qui ressentent les symptômes à appeler la cellule d’alerte. Une prise en charge précoce augmente les chances de rémission. Cela est d’autant plus important que le nombre de cas augmente». En attendant, il faudra retracer tous les contacts de ce cas.

L’hôpital Principal ferme ses portes aux visiteurs
Hier, la maladie a connu un bond incroyable avec 442 personnes testées positives dont 253 guéris, 6 décès et une évacuation. Présentement, 182 patients sont sous traitement. Sur 482 tests réalisés mercredi, 30 sont revenus positifs. Il s’agit de 26 contacts suivis et 4 cas communautaires, tous issus de la ville de Touba.
Après Touba et Thiès, le personnel soignant a été aussi touché à l’hôpital Principal de Dakar, qui a décidé d’interdire toute visite «aux malades hospitalisés dans ses services cliniques». Cette décision fait suite à la contamination de deux garçons de salle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here