PARTAGER

La situation que vivent les populations victimes de l’érosion côtière à Saint-Louis inquiète le mouvement Sénégal bou bess. Les membres du mouvement dirigé par Me Mame Adama Guèye informent que les familles impactées et logées dans le quartier «inondable de Khar Yalla» par la commune de Saint-Louis sont laissées à leur sort. Dans un communiqué, ils renseignent que «ce site inondable ne dispose, pour l’accès à l’eau des déplacés, que d’une seule borne-fontaine payante, d’aucun dispositif de prise en charge des besoins sanitaires, ni de système de collecte des ordures ménagères». D’après Me Mame Adama Guèye et ses camarades, «les conditions insalubres dans lesquelles vivent ces populations appellent à des solutions d’urgence». Parlant de la manifestation du 27 juin dernier des populations sinistrées de Khar Yalla suite aux premières pluies et aux inondations du site, Sénégal bou bess souligne qu’elle «démontre l’incapacité et le manque de volonté politique des autorités à résoudre cette lancinante question». Le mouvement qui a pris l’engagement de faire de cette question une priorité interpelle «les autorités de la commune de Saint-Louis et de l’Etat sur cette situation préoccupante». Il les exhorte «à apporter les solutions urgentes et sérieuses susceptibles de mettre un terme aux souffrances des populations».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here