PARTAGER

Le Sudes se réjouit des dernières mesures prises par l’Ipres, en procédant à «l’institutionnalisation de la pension minimale à 35 000 F/mois et aux augmentations successives des pensions» dont le taux a atteint les 50% dernièrement. En revanche, le Sudes exige «l’augmentation conséquente et sans délai des pensions pour les retraités du Fnr qui restent les oubliés du chef de l’Etat et de ses gouvernements en place depuis 2012». En effet, rappelle le Sudes, cela fait 10 ans qu’ils voient le niveau de leurs pensions stagner au moment où les travailleurs en activité, par leurs luttes syndicales, ont bénéficié légitiment d’une amélioration de leurs revenus.
Par ailleurs, le secrétariat permanent du Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (Sudes), dans un communiqué, plaide «la création massive d’emplois particulièrement pour les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur dont le taux élevé de chômage est très inquiétant».
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here