PARTAGER

Le président du mouvement Emergence, par ailleurs conseiller municipal à la commune de Yeumbeul Nord, s’est illustré par un acte fort salué dans sa localité. Mansour Sow a, en effet, vendu sa parcelle de terre pour acheter un corbillard mis à la disposition des populations de Yeumbeul Nord.

Les populations de la localité de Yeumbeul Nord avaient lancé depuis des années, un appel auprès des autorités pour avoir un corbillard pour la localité. Car le transport de leurs morts se faisait à travers des charrettes où des cars rapides. Aujourd’hui leur demande vient d’être satisfaite par le mouvement Emergence de Yeumbeul Nord dirigé par Mansour Sow. Faisant partie des conseillers qui ont bénéficié d’une parcelle au niveau de la localité de Yeumbeul Nord, M. Sow a tout bonnement vendu sa parcelle pour acheter un corbillard.
«Je ne pouvais laisser une telle atrocité qui est pour moi un coup de poignard dans le dos de la population. Et j’avais répété de vive voix, partout, que nous ne devons pas nous servir à la place de la population», informe Mansour Sow. Ce dernier de renseigner : «Quelques semaines après, un membre du cabinet du maire me remettait un document qui se trouve être mon titre (foncier) sur le site. Automati­quement, j’ai voulu le rendre car étant persuadé que rien ne pouvait expliquer une attribution gratuite de parcelle à des conseillers ou à qui que ce soit, dans une commune aussi pauvre que Yeumbeul Nord.» ­­«Grâce à notre mouvement, nous avons mis à la disposition des populations, qui sont sous les eaux, des motopompes et des lampes pour l’éclairage public, entre autres» actes posés, annonce le président du mouvement Emergence de Yeumbeul Nord.
Après quelques réunions avec le mouvement Emer­gence, «ils m’ont dissuadé de rendre la parcelle au maire, mais à la population, véritable propriétaire de ces terres. De concert avec toutes les personnes éprises de justice, c’est-à-dire certains conseillers, les valeureux membres du mouvement Emergence qui m’ont porté comme conseiller (municipal), des membres d’autres entités, les sympathisants, etc., nous avons cédé la parcelle à un tiers», fait savoir Mansour Sow. «L’argent issu de cet acte de cession a servi à l’achat d’un corbillard mis à la disposition de la commune de Yeumbeul Nord qui n’en disposait pas. Et aujourd’hui la voiture est là devant vous.» «Nous procéderons dans les jours à venir à la cérémonie de remise à qui de droit. Je rappelle que ces jeunes, ces vieux, cette population de Yeumbeul ont besoin de nous. La politique se résume au don de soi, au partage du minimum avec la population. Et cela doit commencer par le maire qui reste le maillon le plus proche de la population», souligne encore Mansour Sow.

Des parcelles sources de polémique
M. Sow a, par ailleurs, voulu à cette occasion être précis et apporter la bonne information pour ce qui concerne ces parcelles qui ont soulevé une vive polémique.
«Des terrains ont été déclassés et mis à la disposition du Conseil municipal de Yeumbeul Nord par le président de la République. J’affirme solennellement que la question de la distribution des terres m’était inconnue. Chaque conseiller devait recevoir une parcelle de terre. C’est plus tard que j’ai été informé par l’autorité que certains conseillers et d’autres personnes, qui n’ont aucune fonction directe liée à la gestion des activités de la commune, ont reçu leur titre attestant qu’ils sont bénéficiaires d’une parcelle sur ce site», a laissé entendre M. Sow en présence du public venu nombreux.
Le geste fort du conseiller municipal Mansdour Sow est bien apprécié. «On avait toutes les difficultés pour transporter nos morts. Parfois, ils étaient transportés à bord de charrettes comme au village ou de cars rapides et Ndiaga Ndiaye. Aujourd’hui, ce corbillard vient à son heure après l’ambulance offerte par M. Sow», se réjouit Pape Guèye, un habitant de Yeumbeul Nord.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here