PARTAGER

Durant tout le long de la caravane de lancement de l’opération «Sénégal propre» samedi, le manque voire l’inexistence de poubelles a été frappant dans les rues de Dakar. Maire de Dakar, Soham El Wardini compte s’attaquer à cet état de fait qui provoque la multiplication des ordures. «Nous y travaillons avec les communes pour essayer de voir comment nous pourrons à la limite faire pour chaque famille une poubelle. Pour les grandes artères, la ville fera un effort avec le ministère de l’Hygiène publique», a annoncé l’édile de la capitale. Parmi ces ordures jetées de façon anarchique y figurent en grand nombre les tasses de café Touba. Le président de la République promet des mesures. «Il faut arrêter ces tasses de café en plastique. On va faire appliquer la loi sur les plastiques dans toute sa rigueur. Il faut que les gens comprennent qu’on ne peut plus tolérer l’occupation anarchique de la voie publique», promet Macky Sall, annonçant la promotion de l’emballage papier ou en tout cas du matériel bio-dégradant. A la Place de l’Indépendance, le chef de l’Etat a regretté la diversité des couleurs dans les immeubles. «La peinture à la Place de l’Indépendance est inacceptable pour une capitale. Il y a une législation et c’est le maire de la Ville qui définit le Code des couleurs. Il faut que les gens se conforment à cela et donnent un aspect acceptable à notre capitale», dit-il. Selon Mme El Wardini, il y a un arrêté qui date du maire Pape Diop où il avait été défini une couleur pour tous les immeubles à la Place de l’Indépendance. «C’était la couleur beige ou le blanc cassé. Nous allons remettre cet arrêté en vigueur dès la semaine prochaine», a dit le maire de Dakar. Le Président Sall a invité le gouverneur, le préfet et le sous-préfet à faire appliquer cet arrêté au niveau de l’ancienne Place Protêt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here