PARTAGER

Du nouveau au Sénégal ! Pour être plus belles et avoir un maquillage parfait, les jeunes sénégalaises dépensent aujour­d’hui des «fortunes». C’est dans ce sillage qu’a été lancée, ce vendredi au Grand théâtre, la première édition de Make-up yourself (Ndlr : Maquillez-vous vous-même). Organisée par Ocass Market dans le but de regrouper de jeunes maquilleuses, cette première édition a permis aux complexes Ladies Coumba, Mbaye Babacar, et Coco de présenter différents styles et différentes formes de maquillage. En effet, pour être top, belle ou «parfaite», elles sont prêtes à s’essayer à toutes formes de maquillage et les prix varient le plus souvent entre 5 000 francs Cfa, 15 000 francs Cfa, voire 20 000 francs Cfa et même au-delà. C’est selon le pouvoir d’achat et le style pour lequel on opte. Ainsi, il existe toutes sortes de maquillage. Du simple au sophistiqué, en passant par le chic et le glamour, les jeunes maquilleuses des complexes Coco, Mbaye Babacar et Ladies Coumba en ont réalisé plusieurs sur les visages des cobayes. «J’ai fait un maquillage simple. Au niveau des yeux, j’ai mis une couleur assez foncée qui va en même temps rejoindre la couleur du rouge à lèvres. Une  couleur assez dorée parce que le cobaye, elle a de petits yeux. Ensuite au niveau des paupières, j’ai mis une couleur un peu plus foncée. Pour le maquillage ça doit être simple, joli. Mais pas pour transformer la personne. On fait du make-up pour souligner les traits du visage et rendre la personne plus jolie mais pas la transformer», insiste la directrice du complexe Ladies Coumba.
Le make-up ou maquillage définit une autre expression du visage et a pour but d’embellir et de sublimer le visage féminin. Astou Lô, la  trentaine, de taille moyenne, teint un peu clair, trouvée sur place, indique qu’elle est venue se faire maquiller et confie qu’elle ne lésine pas sur les moyens quand il s’agit de se faire belle. «Je suis  prête à débloquer n’importe quelle somme pour me faire belle  encore. Chaque mois, je viens chez Coumba pour me faire maquiller et je débourse pour chaque séance la somme de 5 000 francs Cfa. Le jour de mon  mariage, j’ai dépensé  la somme de 15 000 francs Cfa le matin et le soir juste pour le make-up. Il faut faire des sacrifices parfois et c’était le plus beau jour de ma vie», a-t-elle renseigné, rajoutant qu’elle «dépense en moyenne 30 000 francs Cfa par mois pour se ravitailler en poudre, en rouge à lèvres appelées nudes (neutres)». Pour être top, belles, les femmes sénégalaises sont prêtes à dépenser une fortune rien que pour le visage.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here