PARTAGER

Lancé officiellement hier à Sokone, le projet «Usaid/nos enfants lisent», financé par les Américains à hauteur de 800 millions de francs Cfa pour une durée de quatre ans, envisage à l’horizon 2022 d’améliorer le niveau de lecture de quelque 17 mille écoliers et toucher 6 500 familles dans la région de Fatick.

Avec 23,5% contre 41,6% au niveau national en 2017, la région de Fatick connaît un taux de maîtrise de la lecture jugé très faible. Ainsi, pour inverser la tendance, l’Association sokonoise Femmes plus, à travers le projet «Usaid/nos enfants lisent», veut à l’horizon 2022 améliorer le niveau de lecture de quelque 17 mille écoliers et toucher environ 6 500 familles dans l’académie de Fatick. Pour y parvenir, ce projet qui concerne 65 écoles du programme «Lecture pour tous (Lpt)» prévoit d’amener 80% des parents d’élèves et des communautés cibles à s’engager pour améliorer le niveau de lecture des enfants des trois premières classes de l’école élémentaire (Ci, Cp et Ce1), grâce à l’utilisation des langues nationales que sont le wolof, le seereer et le pulaar.
A Sokone, lors de la cérémonie officielle de lancement du projet, le chef de projet a fait savoir que le rôle des parents consistera surtout à encadrer leurs enfants à lire à la maison pendant au moins 20 mn/jour. «Pour réussir cette mission, des activités de communication et de renforcement de capacités sont organisées dans les 65 communautés ou Comités de gestion des écoles (Cge) touchées, grâce à l’appui de 130 relais communautaires suivis de 4 superviseurs…», a indiqué Mme Adjaratou Oumoul Khaïry Senghor, par ailleurs présidente de l’Association Femmes plus.
Pour la directrice de l’Usaid, Mme Lisa Franchett, la réussite de ce projet financé par le gouvernement américain à hauteur de 800 millions de francs Cfa va dépendre de l’engagement des parents. Aussi les a-t-elle invités à ne ménager aucun effort pour la réussite scolaire de leurs enfants.
Parlant au nom du ministre de l’Education nationale Mamadou Talla, le préfet du département de Foundiougne, Ousseynou Mbaye, a lancé un appel solennel à toute la communauté pour une participation massive et active à la réalisation des activités dudit projet. Ce, en présence de Mesdames Khady Diop Mbodj, Ndèye Aby Ndao Cissé et M. Mamadou Niang, respectivement secrétaire général du Men, Directrice de l’enseignement élémentaire (Dee) et Inspecteur d’académie (Ia) de Fatick.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here