PARTAGER

En accueillant son collègue ministre de la Santé et de l’action sociale chez lui à Sokone samedi dernier, le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, a dû ressentir de la gêne devant le spectacle que le maire Moustapha dit Petit Guèye a offert aux populations du Niombato, lors de l’inauguration du nouveau siège de l’Union départementale d’assurance maladie (Udam), en refusant de prononcer une allocution de bienvenue à l’endroit de ses hôtes.

Le maire de Sokone Moustapha dit Petit Guèye s’est vraiment fait petit samedi dernier à travers l’acte inédit qu’il a posé et qui ne manquera pas d’alimenter pour longtemps encore, les discussions dans les grand’places de cette localité du Niombato. En effet, invité à faire son allocution de bienvenue à l’occasion de la cérémonie d’inauguration du nouveau siège de l’Unité départementale d’assurance maladie (Udam) de Sokone, le premier magistrat de la ville a tout bonnement refusé de sacrifier à cette tradition républicaine. Aussitôt son nom prononcé par le maître de cérémonie, Petit Guèye s’est levé de son siège et, en compagnie de sa première adjointe, Diamé Cissé, s’est dirigé vers le podium dressé au milieu de l’enceinte et où doivent se faire les discours. Mais, au moment de prendre les quelques marches qui mènent au micro, le maire de Sokone a, contre toute attente, fait demi-tour pour aller se rasseoir tranquillement, non sans avoir demandé à sa première adjointe de prononcer une allocution à sa place.
Le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, qui visiblement n’a pas aimé cette attitude inhospitalière de l’édile de Sokone à son égard, n’a pas raté l’occasion de l’interpeller là-dessus lors de sa prise de parole. «Je reviendrai tout à l’heure pour comprendre pourquoi je n’ai pas eu droit au mot de bienvenue du maire himself, ici présent à la cérémonie», a-t-il martelé sur un ton qui laisse entrevoir une certaine amertume.
Ce geste du maire de Sokone est d’autant plus incompréhensible que dès les premières heures de la matinée, il s’est pourtant donné la peine d’aller accueillir aux portes de sa ville son hôte de marque avec qui il a par la suite coupé le ruban d’inauguration du siège de ladite structure mutualiste.
Selon certaines indiscrétions, ce comportement de Petit Guèye pourrait s’expliquer par sa crainte de se faire huer par une bonne partie de la population avec laquelle il ne serait plus tellement en odeur de sainteté depuis qu’il avait annoncé sa volonté de démissionner de la tête du Conseil municipal, suite à sa défaite lors des dernières Législatives à l’occasion desquelles, il a eu à diriger la liste départementale de la 3e voie/Senegaal dey dem de Cheikh Tidiane Gadio.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here