PARTAGER
Petit Guèye, maire de Sokone.

Le maire de Sokone annonce sa démission après avoir été battu dans sa commune et dans le département de Foundiougne en tant que tête de liste de La 3ème voie/Senegaal dey dem de Cheikh Tidiane Gadio.

C’est un des tout premiers effets collatéraux du scrutin de dimanche. En effet, laminé qu’il a été dans sa commune en se retrouvant seulement avec 1 505 voix contre 2 827 pour la coalition Benno bokk yaakaar (Bby), la tête de liste départementale de la coalition Senegaal dey dem de Cheikh Tidiane Gadio a annoncé hier, dans la matinée, sa volonté de démissionner de la tête du Conseil municipal de Sokone, située dans le département de Foundiougne. Cette décision que Moustapha dit «Petit Guèye» compte soumettre à l’appréciation de son conseil vendredi prochain découle de sa prise de conscience que son projet de société a été loin de convaincre les populations du Niombato. Des informations que nous avons pu glaner sur place, faute de pouvoir entrer en contact avec le principal concerné, il ressort que les partisans du maire n’émettent pas sur la même longueur d’ondes que lui. Et par conséquent, ils souhaitent qu’il reste à son poste. Cependant, dans le camp de son rival Abdou Latif Coulibaly, une source renseigne que les gens envisagent même d’organiser une marche pour pousser à la sortie le premier magistrat de la ville. Ces souteneurs du secrétaire général du gouvernement jubilent parce qu’ils viennent ainsi de prendre leur revanche sur «Petit Guèye» qui, à la tête de la coalition And jappo suxali Sookoon, avait à la surprise générale administré une défaite cuisante à leur mentor lors des dernières élections locales.
Un maire dont nous avons recueilli l’avis sur la question estime que son collège, en annonçant vouloir soumettre sa décision à son conseil, veut simplement faire le buzz. «Il n’a qu’à se conformer au Code général des collectivités locales qui, dans un cas pareil, prévoit que le conseiller municipal qui veut démissionner doit, à cet effet, adresser une lettre au ministre de tutelle», soutient-il sous le couvert de l’anonymat.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here