PARTAGER

La lutte contre le coronavirus est multi-acteurs. Les étudiants de l’Université Gaston Berger (Ugb) de Saint-Louis, ressortissants du département de Vélin­gara, entendent jouer leur partition dans l’effort national de contrer la pandémie et, pourquoi pas d’en minimiser les conséquences.
Revenus dans leur terroir d’origine, «grâce au soutien financier du président du Conseil départemental, Ibrahima Barry», ces étudiants ne veulent pas croiser les bras le temps des 3 semaines de congés forcés. Demba Mballo, président de leur Amicale, a renseigné au cours d’un point de presse tenu mercredi : «Nous voulons participer à l’encadrement des élèves qui sont dans les lycées et collèges du département, particulièrement ceux qui sont dans les classes d’examen (3° et Terminale). Nous sommes entrés en contact avec les radios locales qui vont réaménager la grille de leur programme pour nous permettre, avec l’appui de professeurs de disciplines essentielles, de donner des cours en direct à la radio ou alors sur notre plateforme Facebook. Une manière de maintenir le niveau de ceux qui sont bons et d’améliorer celui des autres qui ont vraiment besoin d’encadrement.» D’ail­leurs, cet étudiant en Master II au département de Sociolo­gie estime : «Nous avions déjà concocté un programme de promotion de l’excellence qui devait aboutir à l’organisation d’une journée de remise de cadeaux aux meilleurs élèves du département. Nous en avions discuté avec les autorités scolaires et politiques.»

Ils se rapprochent aussi des structures de santé
Ce n’est pas tout. «Les étudiants en médecine et en pharmacie sont disposés à venir travailler bénévolement dans les officines ou structures de santé pour faciliter la prise en charge des patients, de tous ordres», a informé Demba Mballo.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here