PARTAGER

La Fifa s’est prononcée sur la réunion du 20 mars 2018 qui a permis à ses organes compétents d’entendre les parties de la crise que vit le football ivoirien. Selon le courrier de sa Secrétaire générale, la Fifa a constaté un échec des négociations de Zurich.

Elle ne voulait pas se prononcer si tôt. Mais, «dans un souci de rétablir la réalité des faits présentés de façon non conforme par certains médias», la Fifa a rédigé un courrier en date du 27 mars 2018, adressé au Comité exécutif de la Fif et au GX, protagonistes dans la crise du football ivoirien. Une adresse pour indiquer le constat officiel concernant la conclusion des assises de Zurich pour “sauver“ le football ivoirien du naufrage. Ainsi, «au terme de ces réunions, chaque groupe a campé sur sa position, de sorte qu’il n’a pas été possible de concilier les positions des deux camps», a constaté la Fifa.
Une issue loin d’être souhaitée par l’instance mondiale du football qui, dans le courrier signé de Mme Fatma Samoura, «regrette que la famille du football ivoirien ressorte de cette rencontre aussi divisée qu’elle y était entrée».
Mais alors que chaque camp crie victoire à Abidjan, la Fifa a indiqué n’avoir «pour l’heure pris aucune décision». Elle a pourtant promis de «continuer à suivre de très près la situation en Côte d’Ivoire et s’assurer que le football ivoirien ne soit pas pris en otage».
Sport ivoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here